Echo de la grande marche de protestation de l’opposition à Lomé ce samedi 28

0

Ils étaient plusieurs milliers de Togolais à descendre dans la rue aujourd’hui, samedi 28 novembre 2009 à l’appel de l’UFC, pour protester contre le mode de scrutin à un tour imposé par le Rassemblement du Peuple Togolais (RPT), parti au pouvoir depuis 1967, après toilettage de la Constitution de 1992 que le peuple togolais s’était librement donnée.

Ainsi, de Bè – Château jusqu’au terrain de Béniglato (cimetière), point de chute de la marche en passant par Dékon, l’on pouvait entendre les manifestants scander des slogans hostiles au pouvoir RPT puis réclamer des réformes constitutionnelles et institutionnelles notamment la réinstauration du mode de scrutin à deux (2) tours.

Aux côtés des manifestants, on notait la présence effective de certains leaders de l’opposition, notamment : Me Dodzi Apévon, Président du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), Prof Aimé Gogué de l’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI), M. Kofi Yamgnane de Sursaut – Togo, M. Coco, candidat déclaré pour la prochaine présidentielle, Me Abi Tchessa et le Prof Komi Olou (PSR) sans oublier évidemment les représentants de l’UFC dont Jean-Pierre Fabre et Patrick Lawson.

Sur le podium dressé pour la circonstance, tous ces leaders se sont succédé. A l’unanimité, ils ont dénoncé l’attitude du pouvoir RPT de refuser le scrutin à deux tours. « Les Togolais ne peuvent pas admettre qu’un président soit élu à 25 % des suffrages. Pour un Togo uni, le président doit recueillir au moins 50 % des voix. Il en va autant pour sa légitimité que pour son pouvoir », ont expliqué les leaders.

Aussi, ont-ils expliqué à la masse qu’ils sont unanimes sur le retour au mode de scrutin à deux tours, conformément à la constitution de 1992. Ils ont également promis à la population d’autres actions, si nécessaire à multiplier sur toute l’étendue du territoire national jusqu’à la satisfaction totale de leurs doléances. Dans cette dynamique un front dénommé « Front pour l’obtention de deux tours » sera mis en place ce lundi ou mardi au plus tard.

La manifestation, en effet s’est terminée sur une note de satisfaction des organisateurs : « Pour cette marche, je crois que c’est une réussite à voir la mobilisation de la population. C’est aussi une preuve que notre revendication fait partie des aspirations légitimes du peuple », a déclaré Patrick Lawson.

Il est à noter l’absence du leader de l’UFC Gilchrist Olympio à la marche.

(www.mo5-togo.com)

Laisser une réponse