Du « Nazisme » au « Gnassingbeïsme » : Quand l’Allemagne et Gerd Müller misent sur un pouvoir décadent ! [Camus Ali]

0

L’enfant de Sabine semble s’accommoder aux prêts et dons de l’Allemagne.

Pour une route ou nous dit-on, un contournement de 6,6 km d’une valeur de 10 milliards de Franc CFA sans compter ce que les preux de Faure Essozimna Gnassingbé ont mis dans leurs poches, le tout Togo est debout. Désormais, le site de la propagande www.republicoftogo.com travaille à plein régime. Les Togolais sont depuis le 4 janvier 2016 abondamment servis avec des photos, des gâteries qui rappellent malheureusement le grand travail de propagande de Joseph Goebbels. Ici, c’est le visage de pierre de Robert Dussey qui est gravé aux côtés du coq blanc allemand. De l’autre côté, c’est les cheveux blancs du prince qui flottent aux côtés du même coq blanc. L’Allemagne semble avoir définitivement maudit le « nazisme » au profit du « Gnassingbéïsme ». Cinquante ans de règne de père en fils semblent être une référence pour la diplomatie allemande. Ce que ces mêmes Allemands ont refusé en faisant neuf attentats à Adolf Hitler est sous les tropiques une fascination. Le ministre allemand ne va pas des quatre chemins pour crier à hue et à dia son admiration pour les nouveaux démocrates tapis au palais de la Marina : « Nous sommes impressionnés par les succès obtenus par le Togo ». On se demande pourquoi, il tarde à déménager Faure Gnassingbé du Togo vers Berlin ! Il faut cesser de prendre les Africains pour des cons !

On acclame désormais celui-là même qui a clouté en 2005 plus de 400 de ses propres concitoyens et réduit le Goethe Institut, la vitrine allemande au monde en cendres. Avec Angela Merkel alias « Angie », c’est le grand retour des trublions. Ne l’a ton pas vu, elle-même parader dans sa tendre jeunesse aux côtés de quelques petits amis de l’extrême droite dans l’Allemagne communiste, à l’est du pays où, elle est originaire pour devenir comme par hasard, la marraine de la démocratie en Europe et donner des leçons aux Grecs ? Togolaises, Togolais, le Prusse (der Schwaben) Gerd Müller à ne pas confondre avec l’international allemand du ballon rond Gerd Müller est dans la cité. Il faut accueillir l’enfant prodige du pays bienfaiteur dans un tonnerre de remerciements et à coup de danses folkloriques. C’est connu. Au Togo, sans dons et prêts, le pays n’est rien. Ici, nous ne pouvons rien faire de nous-mêmes. Là, où, les enfants des autres pays ont compris, qu’il n’y a rien de fatalité dans ce monde si on se met au travail devient une course à la charité au Togo. Le chantre Faure Gnassingbé qui a cultivé l’incivisme et la fainéantise dans la république en laissant ses amis prendre des pans entiers de la république semble se satisfaire d’un bilan annuel de 6, 6 km de routes. D’où la grande réception qui aura lieu au palais des congrès de Kara. Le site de la propagande ne se laisse pas raconter : « Avant de se retrouver ce soir au Palais des congrès de Kara pour un dîner officiel, les deux hommes ont fait le point de la relation politique et économique entre les deux pays. ».On en veut encore. La médiocrité dans la gestion d’un Etat à la peau dure. D’un père qui haïssait la coopération « gagnant-gagnant » pour celle de « maître à esclave », le fils semble bien emprunter les mêmes sillons. Quant au cher frère allemand, il est très fier de la nouvelle démocratie togolaise. L’ « ami » Gerd peut l’ouvrir grandement : « Les progrès réalisés par le Togo grâce à des réformes en profondeur tant sur le plan politique, qu’économique. Le renforcement de la démocratie avec la tenue en avril 2015 d’élections présidentielles libres et transparentes, la lutte contre la corruption, les efforts déployés en matière de bonne gouvernance, la stratégie de modernisation des infrastructures (routes, port, aéroport), les programmes en faveur des plus démunis ou encore la promotion des secteurs de l’éducation, de la santé et de l’agriculture » s’enjaille le missi dominici d’Angela Merkel. Vous avez dit que, les gens qui mettaient les Juifs dans les fours crématoires il y’a seulement 70 ans avaient changé ? Vous êtes servis chers Togolais ! Quand un pays quitte définitivement le « nazisme » pour épouser un concept tropical plus dur et fascisant comme le « Gnassingbéïsme », ne soyez non plus étonné de ce qui peut sortir de la bouche de ses diplomates. Helmut Kohl, avait en 1987 été on ne peut plus claire : « Il ne saurait être question de laisser l’Afrique s’industrialiser… ». Fin de discussion sur le développement de l’Afrique ! Faure Gnassingbé qui dit être économiste et avoir, on ne sait combien de temps visiter l’université Paris Dauphine sait bien que, sans industries donc transformation de nos propres ressources naturelles, pas de salut pour le Togo. L’enfant de Sabine semble s’accommoder aux prêts et dons de l’Allemagne. Bienvenue dans l’émergence versus Faure Gnassingbé !

Camus Ali Lynx.info

{fcomment}
 

 

Laisser une réponse