Crépuscule d’un homme au passé peu glorieux

0

Plus le temps passe et plus les Togolais découvrent le vrai visage de l’homme fabriqué de toutes pièces par feu Gnassingbé Eyadema : l’ancien Premier ministre et actuel président de l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS), Agbéyomé Gabriel Kodjo. Entre-temps, certains journaux avaient essayé d’attirer l’attention de l’opinion sur les dessous des agissements de cet homme. D’aucuns avaient cru à un simple acharnement sur une personne. Mais, au fil du temps, M. Kodjo lui-même met à nu sa vraie personnalité qui est celle d’un homme sans foi ni loi. Prenant les Togolais pour des idiots, il n’hésite pas à utiliser des arguments d’une bassesse honteuse pour se faire une virginité au cours de ses nombreuses sorties médiatiques.

Cette semaine sur une chaîne de radio privée de la capitale togolaise, Agbéyomé Kodjo prétend présenter des excuses au peuple togolais  concernant les préjudices de sa collaboration avec le régime du Rassemblement du Peuple Togolais (RPT). Alors qu’il défendait hier bec et ongles, les idéaux de ce régime et claironnait partout qu’il était au service d’une seule personne : feu général Gnassingbé Eyadéma.

Agbéyomé Kodjo était dans du miel et se la coulait douce. Par conséquent, il ne pouvait présenter des excuses quant à sa collaboration. Mais aujourd’hui où il cherche une branche à attraper pour accéder au fauteuil présidentiel, le voilà versant dans le ridicule. Le pouvoir, quand tu nous tiens !

« Cet homme n’a aucune honte. Ce n’est pas lui qui hier, disait être au service exclusif d’un homme. Aujourd’hui qu’il a chassé en vain un poste, il vient nous servir des choses que seuls les idiots peuvent croire. S’il avait un peu de dignité, il allait s’abstenir de provoquer davantage les Togolais», a laissé entendre un conducteur de taxi moto.

L’ancien Premier ministre et baron du RPT a perdu tout repère et il compte entraîner les autres dans sa chute. Agbéyomé Kodjo affirme : « …Je ne fus pas limogé de mes fonctions, la Constitution n’en donnait pas le pouvoir au chef de l’Etat. La relecture de la Constitution du 14 octobre suffisait pour s’en convaincre. Je pourrais m’accommoder des dérives du régime comme bon nombre de mes coreligionnaires, mais j’ai pris la lourde décision d’abandonner le confort de l’exercice du pouvoir pour m’engager aux côtés de notre peuple et des forces qui luttent pour un Togo meilleur. » 

Ce passage montre à suffisance que le sieur Agbéyomé Kodjo est un menteur. Sinon sa mémoire aurait pu lui rappeler que feu Eyadema, s’apprêtant un jour à prendre l’avion pour son village natal Pya lui avait conseillé de prendre quelques jours de repos à Paris. Agbéyomé Kodjo avait alors derrière cette proposition une disgrâce aux yeux du « Vieux ».

En effet, le Premier ministre d’alors venait de rentrer en conflit avec bon nombre de ses collaborateurs dont le tonitruant Fambaré Ouattara Natchaba. Des observateurs ont affirmé que le président Gnassingbé Eyadéma cherchait un moyen de se débarrasser de lui.

Eyadema en avait marre de cet homme qui se comportait en gangster et qui donnait des coups de poing à ses collègues devant lui Président de la République. Le sort d’Agbéyomé était scellé déjà dès début 2002. Il n’a pas démissionné de son propre chef comme il le prétend aujourd’hui. C’est pour la manifestation de la vérité.

Ali Baba  Lynx.info

 

Laisser une réponse