Création du parti de Faure : Les caciques du RPT sur leurs ergots !

0

 

Pour le confrère La Dépêche, l’accouchement du nouveau parti est en passe de devenir une douleur sans fin,d’autant plus que personne n’a encore le remède dans les mains pour soigner Faure et ses apparatchiks qui ont eu la vilaine idée de détruire le monstre sur lequel ils sont assis. Mais pour qui connaît comment Faure est devenu président, il n’a pas à se faire une idée sur la marge de manœuvre réelle que le fils de la nation a sur les caciques et tout le conglomérait d’rptistes, de faux rpétistes,des rptistes arrivistes et des riches rptistes. Il y a tellement du monde que le prince devrait calmer avant de se retirer définitivement du parti qui la déposer au trône comme prince émérite de la nation. Et en Afrique, on ne crache pas sur le fétiche qui vous protège. C’est connu de tous. Alors que son orateur maison en la personne de l’ex ministre Gilbert Bawara était confiant que le nouveau bébé de Faure allait naître sans douleur, rebelote on se retrouve à la case départ des premiers mois de la grossesse. Et pour cause, tous les caciques sont désormais sur leurs ergots comme des coqs. Chacun avançant des scénarii en cas de rupture de ban avec Faure.

D’abord, c’est la vieille garde composée des officiers de Pya et des anciens ministres pour la plupart kabyè qui ont abattu leurs cartes. Ensuite, se sont les seconds couteaux composés de vétérans tout galon confondu qui ne veulent pas suivre Faure dans son aventure risquée.  » Nous n’allons pas le laisser faire [ndlr, Faure Gnassingbé] comme s’il avait à nous apprendre une leçon de gestion des hommes dans un pays. Il n’est pas question que l’héritage du patriarche parte en fumée » rappelle un cacique qui a tenu  à rester dans l’anonymat et qui dit parler bientôt au Lynx pour recadrer Faure et amis. Mieux, des réunions tout azimut ont commencé et ont même des relais jusqu’en Europe. On se susurre des plans,on échafaude des stratégies. Les jeunes intellectuels qui ont bénéficié qui d’une bourse d’étude, qui d’un avantage du vivant du père apporte chacun et à sa manière son expertise. On cible dans la diaspora qui peut faire l’affaire et qui pas.On se replie sur les recettes qui ont fait leurs preuves comme le tribalisme et la division de l’armée . Et on cherche comme on peut à décourager le prince par le biais des intermédiaires. Dans les faits tous ces apprentis sorciers ont raison. Ils savent que Faure n’est ni un orateur moins un rassembleur.

Bien pire, il a sa manière de redistribuer la richesse qui est plus orienté vers la gente féminine et est plus orienté homme de bureau que homme de terrain. Alassane Ouattara ne nous dirait pas aussi le contraire ! Lui laisser faire revient à dire que tout le pouvoir quitte l’Akazu version kabyè pour toujours. Alors, les vieux jusqu’auboutistes, ont trouvé la parade : pas de création de parti politique si Faure tient à sa vie. L’information recoupée par le Lynx vient droit des caciques du RPT. Le conseiller maison et repris de justice tapis au palais de la Marina, Charles Debbasch l’a tout de suite compris et tente de rectifier l’erreur: « Le moment est venu d’ouvrir les portes du mouvement pour que se rassemblent dans une structure rénovée tous ceux qui souhaitent que le chef de l’État renforce son action. Il ne s’agit pas de dissoudre le RPT mais au contraire de bâtir avec lui et avec tous les autres soutiens du président un nouveau parti moderne et rayonnant ». Finalement, on se demande si c’est Faure qui va greffer son parti sur le RPT ou c’est le RPT qui va se greffer sur le parti de Faure. On a envie de pleurer du degré de mépris que ce monde de véreux et d’imbéciles a vis-à-vis des Togolais.

À la fin, cette histoire de création de parti politique peut faire connaître Faure une odyssée d’Ulysse s’il ne prenait pas garde. On remarque qu’en amont comme en aval, personne n’a autour de lui fait un travail de fond pour qu’on parle de création d’un parti politique. Chacun se contentant de venir se remplir les poches et de rêver que l’autre ferait le gros du travail. Au finish,pas un groupe structuré pour conduire le nouveau parti. Pas des hommes aguerris, si ce n‘est des zozos plus occupés à se remplir les poches. Et pas des intellectuels reconnus pour leur degré de probité pour faire rejaillir une idéologie et une philosophie du parti qui peuvent faire rêver la jeunesse si ce n’est les éternels gongonneurs composés d’amis aux longues dents fourchues prêts à ratisser tout ce qu’ils trouvent comme argent sur leur passage. Quand on ajoute le fait qu’il se tirait la balle dans le pied sans au préalable avoir pensé aux 50 députés du RPT qu’il veut envoyer au chômage,on peut bien dire que le prince a des manquements graves. Et qui peut être étonné au Togo de toutes ses tares et insuffisances de Faure? Il est né avec des lingots d’or tout autour du lit. On a travaillé pour lui toute sa vie. Il n’a pas appris à servir les autres…on le sert. Une anecdote raconte que la reine d’Autriche était confrontée à la famine de son peuple. Quand on lui racontât l’horreur, elle dit de partager du pain pour le déjeuner à son peuple. Elle ne savait pas que toute personne mange après le déjeuné deux à trois fois par jour. Faure n’est -il pas entrain de nous jouer ce remake?

Djima Matapari Lynx.info

Laisser une réponse