CPI: audience dans l’affaire Laurent Gbagbo: Manifestation des ivoiriens: la Cour, visiblement dépassé

0

La Cour pénale internationale a tenu une audience dans l’affaire Laurent Gbagbo, pour débattre des conditions de sa détention.

Les partisans de l’ex président s’étaient, une nouvelle fois, déplacés en nombre.

Deux d’entre eux, jugés trop turbulents, ont été interpellés par la police néerlandaise. De son côté, la Cour, visiblement dépassée, a fermé toutes ses entrées pendant la majeure partie des débats. Dehors, les militants ont demandé la « libération » de l’ancien président, espérant être entendu par leur chef jusque dans la salle d’audience.

Mais Laurent Gbagbo n’était pas présent dans le box des accusés.

Selon ses avocats, Laurent Gbagbo souffrirait de traumatismes suite aux huit mois de détention en Côte d’Ivoire, entre avril et novembre 2011.

La défense a affirmé que ses conditions de santé nécessitent une mise en libération provisoire.

Au cours des derniers mois, les juges ont refusé que le détenu soit libéré en l’attente de son procès.

Mais la défense affirme que la situation a changé et assure qu’il ne pourrait pas fuir la justice.

Le procureur a assuré que Laurent Gbagbo disposait de comptes bancaires sur lesquels l’ancien président aurait encore 100 000 euros.

Une vieille histoire, selon la défense. « Avec 100 000 euros, il n’y a pas de quoi faire la révolution », a rétorqué Emmanuel Altit.

L’audience s’est poursuivie à huis clos.

Les juges ne rendront pas leur décision avant plusieurs jours ou plusieurs semaines.

BBC

Laisser une réponse