Confusion et mélange de genres du premier ministre : Gilbert Houngbo s’emploie à diviser le RPT

0

 

Longtemps désavoué par le peuple après ses séries de promesses vagues non tenues, le premier ministre Gilbert Houngbo continue ses errements ataviques. Depuis l’ouverture de la campagne électorale, celui qui passe pour le « technocrate » de haut rang s’engage corps et âme aux côtés du candidat du Rassemblement du Peuple Togolais (RPT).

Dans les différentes tournées du président candidat, M. Houngbo occupe le devant au cours des meetings pour aider son bienfaiteur à tromper les misérables populations du Togo profond.

Dans tout cela, le fils d’Agbandi continue de blablater des inepties. « Moi, je n’appartiens à aucun parti politique » a déclaré tout récemment M. Houngbo au confrère « Africa 24 ». A la question du confrère même le RPT le parti au pouvoir, le premier ministre répond sans équivoque : « Non ! Je ne suis pas du RPT ». Pourtant, il se pare des pagnes complets à l’effigie du candidat du RPT. Lorsque le confrère poursuit, en lui demandant pour qui il votera le 04 mars prochain ; sans sourciller M. Houngbo a bredouillé : « C’est pour le président Faure que je vais battre campagne. Il est le président du parti mais je crois sincèrement que le président ne peut pas gagner sans son parti le RPT, mais en même temps, il ne peut pas non plus se limiter seulement à son parti. Pour gagner, je dirai qu’avec le parti et en même temps au-delà du parti… »

Le raisonnement illogique de M. Houngbo révèle sa vraie face cachée. Même si on pourrait admettre volontiers, que le RPT est devenu un lourd fardeau que son propre président Gnassingbé Faure a du mal à porter, en témoigne la plupart des affiches de campagne sans le logo du parti, il n’en demeure pas moins vrai que c’est bien le RPT qui a présenté le candidat Faure. A ce titre, Faure Gnassingbé président du parti n’est pas différent de Faure Gnassingbé candidat. Raison de plus pour réfuter ces incongruités indigestes du « Technocrate émoussé » qui après son échec retentissant, au lieu de se cacher, s’active à faire des bruits inutiles.

C’est une comédie loufoque que reprennent en chœur, certains inconstants et parasites à l’image de Dosseh-Anyron, Justin Yidi et autres Gilbert Atsu qui disent tous soutenir Faure mais pas le RPT. Gilbert Houngbo veut-il se rabaisser jusqu’à ce point et faire partir de la caste des profiteurs ventrocrates de tout poils ?

Ces ruse et mesquinerie de Houngbo divisent le RPT à telle enseigne que les vrais militants n’ont plus de voix. Si M. Houngbo veut continuer à bouffer l’argent du pouvoir, qu’est-ce qu’il attend pour aller chercher sa carte de membre du RPT.

Il faut arrêter la duplicité et l’hypocrisie politique. M. Houngbo a assez navré les gens.

Xavier Nono

Laisser une réponse