Charles Debbasch : Le Togo peut basculer dans le chaos avec ses conseils

0

Profession sur son blog : ambassadeur itinérant . A la présidence togolaise, une source raconte : « Cet homme ne recule devant rien pour assouvir ses desseins. Il avait réussi à soutirer des poches du patron du groupe PROGOSA 1,5 milliard. Au moment où celui-ci ne faisait plus l’affaire, il l’a lâché au profit d’autres qui pourront le lui rendre bien. Ce vieux blanc est ainsi ; l’argent est son grand défaut »

Le site Republicoftogo.com, c’est lui. Le journal hebdomadaire L’Union , c’est encore lui. Il a en effet sa main derrière tous les coups fourrés de la République togolaise. Il était entre-temps avec  Natchaba  Fombaré les éminences grises du régime Gnassimgbé I.  Pour ceux qui ne le savent pas, Charles Debbasch a un goût très prononcé pour le fric. Les émoluments de la Présidence togolaise lui donnent droit à environ 5 millions de F CFA par mois loin devant ses homologues togolais du même rang qui n’ont même pas le tiers de son salaire.

Tout ceci, pour finir par faire enfoncer le Togo, un pays qu’il dit hypocritement aimer, dans les profondeurs abyssales de la pauvreté. Sinon, quel utile service un vieux atteint de la maladie d’Alzheimer et qui plus est recherché dans son propre pays tel un vulgaire petit bandit de quartier peut-il rendre au Togo ? Un vieux usé qui continue à aimer tant l’argent peut-il  apporter grand-chose au pays qu’il prétend service. C’est curieux  que les autorités togolaises, notamment Faure en tête puisse continuer à écouter les conseils d’un intellectuel qui a fait ses preuves dans la voyoucratie. Ce qui compte chez le vieux Debbasch, c’est l’argent et ses petits chiots qu’il a l’habitude de tenir partout où il va.

Tout le monde sait pour quelles raisons Faure le garde toujours à ses côtés. Par fidélité et pour services rendus à son défunt père, Faure feint de reconnaître que le vieux Debbasch est nuisible pour lui-même et pour le pays qu’il dirige.
Personne ne dénie à l’homme sa maestria des questions constitutionnelles mais, ce qu’on lui reproche, c’est sa propension à user de ce savoir-faire à des fins diaboliques. L’opposition togolaise se rappelle comme si c’était hier les montages juridiques de l’homme pour aider feu Eyadema à conserver tranquillement son pouvoir. Il a été pour beaucoup dans le malheur que vit cette opposition qui n’est pas aussi un enfant de cœur.

Jusqu’au palais de la Marina, ceux qui redoutaient que Debbasch finisse un jour par lâcher l’ami Jacques Dupuydauby n’ont plus que leurs beaux yeux pour pleurer. L’ami Jacques Dupuydauby a connu une chute libre avec vitesse initiale réglée par le célèbre constitutionnaliste venu tout droit de l’Université d’Aix-en Provence, Charles Debbasch.

Bientôt la République togolaise peut  exploser par la faute de cet homme. Conseillers et autres collaborateurs du président togolais en ont marre de lui mais n’osent l’afficher de crainte d’être mis en quarantaine car, quoiqu’on dise, l’homme garde encore son influence auprès de Faure. Mais pendant combien de temps va-t-il continuer de ruiner le Togo?

Severin Gomaro Lynx.info

Laisser une réponse