Chantage et filouterie politique. Avec 0,78% en 2010 Agbéyomé Kodjo se prépare à un remake en 2015

0

Où ces « cancres » trouvent-ils l’argent pour se permettre toutes les forfaitures tous les cinq ans ? De Nicolas Lawson à Kodjo Messan Agbeyomé, ministre, ex premier ministre, directeur du port de Lomé, et président de l’Assemblée le scénario semble être le même. 

Du pain béni pour le site de la propagande www.republicooftogo.com qui se la coule douce en titrant : « La rupture est consommée avec le CST ». Et de poursuivre : « La déclaration publiée à l’issue des discussions confirme la rupture entre Obuts et le CST en raison de la ‘force de la manipulation et la campagne de désinformation orchestrée par ceux qui ont choisi l’hégémonisme, et une vision courtermiste de la lutte ont eu raison de la vérité’ ». Le parti de celui qui fait monter ces enchères ne pèse que 0,78 % (chiffre le la commission électorale de 2010). Pour les législatives dernières, le président lui-même aura été incapable avec son programme de société de mettre derrière lui ses propres frères de village. Allez y comprendre !

Où ces « cancres » trouvent-ils l’argent pour se permettre toutes les forfaitures tous les cinq ans ? De Nicolas Lawson à Kodjo Messan Agbeyomé, ministre, ex premier ministre, directeur du port de Lomé, et président de l’Assemblée le scénario semble être le même. On fait monter une pression selon laquelle on est immensément populaire et au finish du « grand banditisme » qui frise la félonie on va être élu. Dans le fond, on sait qu’on ne pèse pas plus qu’une plume de dindon. Mais où trouvent-ils ces sommes immensément immenses tous les cinq ans pour faire de la figuration sans même être à la fin complètement démunis après avoir jeté des millions à la mer ? De nos sources, Patrick Lawson (RPP) a toujours eu recours au parti qu’il combat pour se faire grand opposant, donc d’UNIR. Même après que le richissime et député Kpatcha Gnassingbé qui fut le financier d’Agbéyomé Kodjo après son retour du « Guantanamo local » ne soit plus opérationnel pour faire jaillir du ciel des millions, l’homme aurait actuellement de nouveau une colossale fortune pour se permettre tous les chantages contre ses autres petits amis de l’opposition, donc du peuple togolais. En effet, sa villa à Togo 2000 selon nos sources a été vendue à des centaines de millions. Ajouté au réseau financier de la confrérie des « Frères Maçons » tapis dans l’ombre, il y a de quoi hisser ses pectoraux en se masturbant l’esprit qu’il est de nouveau au rendez-vous de 2015. Agbéyomé Kodjo dans sa filouterie sait qu’il est nocif pour le peuple togolais.

Vous avez dit que les ennemis qui tiraient le Togo vers le bas étaient de l’autre côté de la rive….Lynx.info semble voir le contraire.

Djima Matapari Lynx.info

 

Laisser une réponse