Ce mail qui dit tout sur les élections législatives au Togo !

0

Le présent mail est parvenu  à la rédaction Lynx.info comme des centaines que nous avions reçu au lendemain des élections législatives au Togo. L’auteur qui est bien en relation direct avec notre rédacteur en chef Camus Ali, brosse ici  la situation comme elle a été vécue. Témoin de toutes les fraudes, il décrit cette victoire scientifique de Unir et par ricochet de Faure. Traumatisé par ce vol ô combien révoltant, il glapit : «  Dans ces conditions, il faut être un fakir pour déceler les urnes bourrées et les BV fictifs tenus secrets. ». Le Togo connaîtra un jour des élections propres et honnêtes ? La réponse dans deux ans  avec les présidentielles de 2015.

Pour des raisons de sécurité, nous avions protégé le nom de l’auteur et ces numéros de téléphone. Lecture !

Salut Oukpl*

Heureux d’étabir contact avec toi. Tu as raison s’agissant de la responsabilité de la France. Toutes les grandes puissances ont leur pré-carré et c’est de la géopolitique mais je pense que si au lieu de nous poser en nous opposant à la France nous faisions un travail en profondeur au lieu de proférer des slogans et des incantations, on arrivera à imposer notre volonté à cette France là et elle sera obliger de nous corrir après.

La prétendue victoire  de UNIR n’est guère surprenante mon frère. Faure  a fait de la misère une arme politique afin d’acheter les consciences affamées. C’est la logique du parti Etat. UNIR  me rappelle le RPT des années 70.  Tous les officiers sont descendus sur le terrain pour intimider les population en s’appuyant sur des chefs traditionnels, des préfets , des cadres de l’administration. Tous  ont investi  le pays quadrillé par tous les DG de sociétés d’Etat dont certains ont même été candidats. Tous les vieux barons du RPT étaient de la partie à l’instar du vieux Général Mémène pourtant souffrant. Les agents de l’administration,  des dizaines de véhicules d’Etat ont été utilisés. Seul le pouvoir connait le nombre réel de bureau de vote tenu secret même le jour du scrutin. Le pouvoir seul savait aussi le nombre de bulletins qu’il a fait imprimer. Au Bureau de la CENI personne n’est au courant de rien. Toutes les manipulations se font au niveau du système administratif de la CENI à la cellule informatique dirrigé par un certain Lambony. Et cette cellule est la vraie CENI en contact avec les relais directement sur le terrain. L’oposition ne verrait que du feu si elle avait même des membres à cent pour cent dans la CENI. Dans ces conditions, il faut être un fakir pour déceler les urnes bourrées et les BV fictifs tenus secrets.

Ajoutée  à cela ,la  persécution des opposants arrêtés ou inculpés et officiellement interdits de mettre les pieds à l’intérieur du pays depuis le mois de janvier jusqu’à la veille de la campagne alors que le pouvoir était en précmapagne, il n’ y a pas eu match .Et  même le résultat de l’opposition relève d’un miracle si l’on considère les moyens mis en jeu. Dans le Haho par exemple, les candidats  du CST et Arc-En-Ciel qui étaient presque tous des petits enseignants abandonnés à eux- mêmes n’avaient même pas de carburant pour circuler dans les bureaux de vote. Mais malgré tout cela  l’écart entre les voix obtenus entre UNIR et toute l’opposition réunie n’est pas si grand. Un taux de participation de 80%  aurait pu faire basculer les résultats en faveur de l’opposition malgré les moyens déployés par le pouvoir. Il y a beaucoup à dire sur ce hold up scientifique. On  pourrait  en reparler. Je réponds au …. Mais  puisque  je suis  mis sur leur table d’écoute  tu peux m’appeler sur …. si ça te gêne qu’ils nous écoutent.

A tantôt

Zakari Bamusbala

* Oukpl  signifie chef, patron en pays Bassar

Nom de l’auteur du mail changé pour des raisons de sécurité


 

Laisser une réponse