Bouraïma Inoussa : Il attend l’ordre de Dieu et du prophète pour organiser le congrès de l’Union Musulmane du Togo

0

Ils se plaisent bien dans leurs postures d’intérimaires qu’ils ne pensent plus convoquer une assemblée générale élective en vue de voir la confiance à eux renouvelée ou d’être remerciés. Ils, ce sont les membres du bureau actuel de l’Union Musulmane du Togo. A leur tête, un certain Bouraïma Inoussa, ancien ministre de la Défense de feu Général Eyadema et candidat malheureux aux législatives dans son Sokodé natal. Depuis que le sieur Bouraïma Inoussa assure l’intérim après le décès d’El Hadj Tètou, il traîne les pieds pour organiser un congrès électif. La situation était devenue inacceptable pour les cadres musulmans du Togo qui, entre-temps ont dû monter au créneau pour réclamer en vain l’assise devant permettre de désigner un nouveau bureau. De leur sortie à ce jour, seuls Dieu, le prophète Mahomet (paix et bénédiction soient sur lui), Bouraïma Inoussa et ses amis du bureau intérimaire savent la date exacte de la tenue du prochain congrès électif. Vu que les enjeux sont de taille, Bouraïma Inoussa et les siens tiennent solidement les câbles et ne veulent pas lâcher prise. La juteuse affaire du pèlerinage à la Mecque, l’érection à Lomé de la Maison du Hadj à coups de millions de F CFA et autres, il y a de quoi se lécher les bambines pour que l’équipe Bouraïma Inoussa laisse tomber en si bon chemin. Mais le hic, c’est que le bureau actuel n’est pas légitime et n’inspire aucune confiance aux musulmans du Togo. Ce n’est pas le Lynx qui le dit mais les fidèles d’Allah eux-mêmes.  Dans ces conditions, que faut-il faire ? Attendre bonnement que l’actuel bureau se résolve lui-même à convoquer un congrès, prendre les taureaux par les cornes ou encore laisser Bouraïma Inoussa et ses amis terminer de griller tranquillement leur arachide jusqu’au jour où ils seront peut-être inspirés par Dieu et le prophète Mahomet ?

La balle est dans le camp des fidèles d’Allah du Togo. L’Union Musulmane n’appartient à personne du bureau intérimaire et du cercle des barons du régime qui troublent l’eau pour espérer pêcher en eaux troubles. Ils attendent avoir suffisamment de temps pour installer leur homme à la tête de l’Union Musulmane ou reconduire Bouraïma Inoussa pour ses « loyaux » services. Quand on sait que la politique n’est pas loin du creuset des musulmans du Togo, tous les espoirs des fidèles de voir enfin un bureau digne de ce nom être élu, seront à coup sûr sacrifiés sur l’autel des intérêts de la bande aux généraux musulmans Mohamed Atcha Titikpina, Essofa Ayéva, aux colonels Yark Damehane, Ouro Bang’na Nassam, aux politiques Fambaré Ouattara Natchaba, même si les ennuis de santé ne permettent pas à celui-ci plus d’être aussi actif, il faut noter qu’il garde ses capacités de peser sur le cours des choses, Barry Moussa Barqué, Folly-Bazi Katari et autres. Les musulmans doivent savoir que si demain matin, l’on leur annonce le jour de la tenue d’un congrès, les dés sont pipés d’avance comme d’habitude. Qui osera lever le petit doigt pour contester le choix éclairé des hommes du système ? Si le prophète Mahomet (Paix et bénédiction soient sur lui) pouvait revenir sur terre voir ce que les hommes ont fait de sa religion chérie.

Taffa Biassi Lynx.info

Laisser une réponse