Attentats à Paris: 140 morts, état d’urgence en France

0

Une évacuation forcée du président François Hollande du Stade de France

Le chef d’État a évoqué des attentats toujours «en cours». Il a déployé l’armée à Paris.

Plus tôt dans la soirée, M. Hollande avait parlé de «plusieurs dizaines de personnes» ont été tuées dans ces attentats «sans précédent».

L’AFP évoque désormais une centaine de morts dans la prise d’otages du Bataclan seulement. Au moins 3 attentats ont eu lieu, mais certains médias évoquent plutôt 7 événements, dont un dans le secteur des Halles, dans le 1er arrondissement.

***

À près de 1h30 du matin, heure locale, les médias français rapportaient :

– Un assaut policier sur la salle de spectacle du Bataclan, dans le 10ème arrondissement, où plusieurs dizaines de personnes étaient tenus en otage après une fusillade. Véronique Beaudet, collaboratrice de La Presse basée à Paris, a entendu des coups de feu vers 00h20 au Bataclan. Vers 00h50, BFM-TV rapportait la fin de l’assaut.

– Une attaque – possiblement à l’arme automatique – contre un bar ou un restaurant du 10ème arrondissement.

– Des explosions près du Stade de France, causées par au moins un kamikaze après minuit, heure locale. 80 000 personnes y assistaient à un match de soccer.

– Une évacuation forcée du président François Hollande du Stade de France, réuni en rencontre de crise avec ses ministres

– Une revendication «Pour la Syrie!» criée par l’un de ses assaillants.

***

La chaîne française BFM-TV évoque «plusieurs victimes à cet endroit» au Stade de France, dont «un corps, au moins, déchiqueté» après l’explosion de grenades.

Un match amical France-Allemagne se tenait dans le stade bondé. Dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, on entend distinctement un déflagration pendant le match.

«Plusieurs morts» dans le 10ème arrondissement

Un journaliste du quotidien Libération mentionne «plusieurs morts» et une atmosphère de «cauchemar» dans le 10ème arrondissement, au bar Le Carillon, où des tirs d’armes automatiques ont été évoqués.

Sur place, une correspondante de La Presse entendant toujours des coups de feu dans les rues vers 22h15.

Une internaute, qui dit habiter dans un appartement près du lieu de cette fusillade, rapporte des coups de feux tirés à partir d’une voiture en mouvement. «C’est une attaque à la kalachnikov depuis une voiture. Des tirs à la volés dans le restaurant et la terrasse», a écrit Vincent Berthèze.

Au Bataclan, l’internaute Benoit Tabaka a rapporté sur les réseaux sociaux avoir entendu de nombreux coups de feux. «Très nombreux coups de feu au Bataclan. Et ça continue à tirer.» «Deux ou trois individus non masqués sont rentrés avec des armes automatiques de type kalachnikov et ont commencé à tirer à l’aveugle sur la foule», a relaté un journaliste de la radio Europe1. «Les assaillants ont eu tout le temps de recharger à au moins trois reprises.»

«J’ai vu du sang, partout. […] Ils ont tiré dans la foule. On s’est tous allongés. Il y a eu entre 50 et 100 coups de feu. La personne à côté de moi a pris une balle», a affirmé Thomas, un témoin contacté par TF1.

Quelques minutes plus tard, il a ajouté que «ça crie dans la rue, des gens s’enfuient par les backstage. On entend des cris, des coups continuent à retentir.»

Une dizaine de minutes plus tard, il a ajouté avoir entendu une «grosse détonation. Les murs ont vibrés.»

Un caméran de la BBC près du Bataclan relate avoir vu une dizaine de personnes au sol, «mortes ou blessées».

Aucun suspect n’aurait encore été appréhendé.

Réaction du président Obama

Le président américain Barack Obama s’est exprimé vers 17h45, affirmant que ces attaques visaient à «terroriser des innocents». Il a affirmé que les États-Unis se tiennent aux côtés de la France pour lutter contre le terrorisme et que le pays se tenait prêt et qu’il travaillerait avec la France pour faire la lumière sur les événements, sur lesquels il ne souhaite pas spéculer pour l’instant.

Chantal Guy, Philippe Teisceira-Lessage 

{fcomment}

 

Laisser une réponse