Arthème Séléagodji Ahoumey-Zunu: Il retrouve ses racines au RPT

0

 

A Kpalimé, il était dans le fameux trois S, à l’époque très actif pour le compte du régime au moment où son géniteur était maire de la localité. Arthème Ahoumey-Zunu puisque c’est de lui qu’il s’agit, ne peut tromper que les Togolais qui ne savent rien de sa vie.  Cet homme qui se dit opposant modéré est du RPT des pieds jusqu’à la tête comme son mentor, sa suffisance  Edouard Edem Kodjo. Son papa a beaucoup bénéficié du régime et ce ne serait pas lui le fils nourri au biberon des Gnassingbé qui va aujourd’hui cracher dans la main nourricière. Entre-temps, Ahoumey-Zunu essayait de blaguer les uns et les autres sur sa prétendue mutation en un opposant crédible et convaincant. C’était dans l’UTD devenue après CPP. Mais il fait partie de la race de politiciens qui ont le flair et qui savent très vite retourner leur veste selon la direction du vent. Des girouettes en sorte.

Aujourd’hui, Séléagodji Ahoumey-Zunu est secrétaire général de la présidence et ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé, un cumul qui ne le gêne outre mesure. Que voulez-vous, il a les deux mains dans la soupe donc, il ne peut plus parler. « La bouche qui mange ne parle plus », nous enseigne l’adage populaire. Il serait encore dans « l’opposition modérée » ou « constructive », c’est selon, qu’il serait monté sur les antennes d’une radio de la place pour dénoncer cet état de choses et patati patata.

Au Togo, la symphonie politico-sociale se joue en l’absence des spectateurs occupés ailleurs à trouver des solutions éphémères à leur misérable vie. Seuls les invités ont droit au spectacle, les autres étant priés d’aller s’inscrire au registre des abonnés absents. Quels sont alors ces invités?  Bien évidemment les membres du clan, alliés, proches parents et  amis. Et la scène se poursuit chaque jour que Dieu fait.

En effet, le monde politique togolais est composé en majorité d’acrobates maladroits dont les intentions n’ont rien à avoir avec les intérêts des populations. Ils sont nombreux dans le marigot politique national à prêcher pour le pauvre le jour et à se transformer en diables la nuit, aussitôt la messe dite et les portes du temple closes. Dire que depuis plus de 20 ans, il y en a encore qui continuent à croire à une providence!

Quelle armée peut prétendre gagner une bataille que ses généraux ont déjà vendue d’avance en coulisses à son insu? Aucune victoire de l’alternance en vue tant que la classe politique ne se renouvelle pas. Si Gilchrist Olympio a rejoint avec armes et bagages le camp d’en face, ce ne sont pas les rigolos de la cour du roi qui pourront surprendre positivement. Un demi-siècle encore pour supporter le RPT et son système obsolète si une révolution n’arrive pas.

Jean-Pierre Fabre dont la maman avait de solides relations avec le vieux ne peut jurer la main sur le cœur qu’il restera hermétique à tout conseil venant de sa mère chérie. Cette mère qui réussissait à lui sauver à chaque fois la vie au moment où d’autres prenaient leurs jambes au cou. Pour la petite histoire, la maison de Jean-Pierre Fabre était souvent protégée par des chars à chaque fois qu’il y avait attaque contre les domiciles de leaders de l’opposition. La main de sa maman qui courait vite pour aller voir l’homme de Lomé II, était derrière tout ceci.

Revenons à nos moutons perdus. Des politiciens girouettes comme Arthème Séléagodji Ahoumey-Zunu et consorts bien connus du microcosme politique togolais ne tromperont personne sauf eux-mêmes. 

Igomzikpé Malika Lynx.info

Laisser une réponse