Arnaque et escroquerie Politique des leaders de CAP-2015

0

Oh quelle déception et quelle trahison ! Qu’avons-nous fait Togolais pour mériter des leaders de cette trempe ?

Apres les déceptions et désillusions politiques avec Koffigoh, Agboyibor, Edem Kodjo et Gilchrist Olympio etc…, les Togolais ont appris à dire’ en voilà un ‘ à tous les acteurs politiques togolais par peur d’être déçus. Toutefois, lorsque Jean- Pierre Fabre a émergé du lot, les Togolais ont dit qu’il est certes de la même génération que ces prédécesseurs, vendeurs d’illusion, mais qu’il est d’un autre calibre. Et nous n’avons pas mis trop de temps pour s’en convaincre. Sa fougue, qui parfois s’apparente à de l’insolence et son langage direct, franc, sans détours ont constitués autant de points d’attraction. Les Togolais croyaient avoir tapé dans la bonne adresse. Ils pensaient avoir misé sur le bon cheval, et Fabre était si bien callé, si confortablement installé dans sa monture que nous pensions que cette-fois c’est la bonne, et que nous avons le messie qui nous fera franchir la ligne d’arrivée. Jean-Pierre Fabre est resté célèbre par des déclarations tranchantes comme « pour une fois, nous allons conclure cette lutte que nous avons entamé depuis plus de 20 ans’. Il ne cesse de répéter que « A ko ya, mila so ta na edan ‘, pour signifier que cette fois-ci, nous devons en finir pour de bons avec ce régime, avec le cycle infernal : ‘Election frauduleuses-Massacres- négociations- élections frauduleuses ‘ et qu’il n’irait plus jamais à une élection sans qu’il y ait des garanties d’équités et de transparences.

Mais hélas, ces derniers moments, les Togolais dans leurs grande majorité commencent à remarquer une certaine inconsistante, et une tergiversation de la part du CAP 2015 et surtout de Jean-Pierre Fabre. On se rappelle encore qu’après, avoir donné sa parole de participer aux élections législatives de 2013 contre toute attentes, les leaders du défunt FRAC sont venus nous faire comprendre que c’est l’Evêque Barrigah, c’est la Communauté Internationale qui les ont dupé. Fabre et acolytes ont trompété âpres ces législatives frauduleuses, que c’est la dernière élection frauduleuse à laquelle l’opposition a participé. Mais des signes avant-coureurs nous indiquent aujourd’hui que Fabre se prépare encore à mener les Togolais en bateau. Pour preuve, a la sempiternelle question de savoir si le CAP participerait aux joutes électorales de 2015, sans les reformes, Fabre a constamment refusé d’y apporter une réponse claire.

Jusque-là, le peuple gardait toujours l’espoir que Fabre tiendrait parole, et conditionnerait la participation de l’opposition aux élections présidentielles aux réformes institutionnelles et constitutionnelles. Jusqu’à presque trois semaines de cela, Monsieur Fabre s’indignant publiquement, de la position de UNIR de ne acter les reformes que si l’opposition validait deux mandats supplémentaires de Faure Gnassingbé en ces termes : ‘Pourquoi demande-t-on toujours au plus petits (entendez l’opposition togolaise) de faire des concessions, des sacrifices et jamais au Régime en place’. Il a terminé en clamant que cette fois-ci ça ne passera pas !

C’est Abass Kaboua qui le premier à tiré sur la sonnette d’alarme. Selon lui, Fabre était rentré en posture de pré-campagne, c’est -à–dire- dans la logique des élections présidentielles sans les reformes que demandent les Togolais. Mais, la confirmation nous a été donnée par cette petite phrase de Me Abi Tchessa, qui a parlait au nom du CAP 2015. Répondant aux critiques oh combien lucides de Abass Kaboua, le grand maitre a affirmé que LE CAP-2015 IRAIT AUX ELECTIONS MEME SANS LES REFORMES CONSTITUTIONNELLES ET INSTITUTIONNELLES. Cette petite phrase, ce bout de phrase dirai-je qui est tombée tel un couperet, une guillotine a brisé le cœur des Togolais. A quoi auront donc servi ces marches de protestations, ces sit-ins, ces gazages et bastonnades dont le but principal était d’arracher a Faure Gnassingbé les reformes tant demandées avant les élections de 2015 ?

Oh quelle déception et quelle trahison ! Qu’avons-nous fait Togolais pour mériter des leaders de cette trempe. Des leaders qui surfent sur la volonté du peuple, se donnant l’image de dirigeants charismatiques dont les projets de société emportent l’adhésion de tout un peuple juste pour se vendre prix d’or à l’adversaire politique. Des liasses de billets CFA du pauvre contribuable ont-elles changé de poche pour que ces soit disant leaders se rangent armes et bagages au génocidaire Faure Gnassingbé ?

Lorsque J’avais proposé à Abass Kaboua de de s’élargir de ces politiciens carriéristes à sa sortie de prison, ce fut toute une volée de bois verts qui s’était abattue sur moi, mais je veux encore remettre la couche, Abass doit s’eloigner !

De quel droit ces Messieurs croient-il disposer pour jouer ainsi avec la vie des Togolais. Vous parlez de la lutte pour la libération politique du peuple Togolais ? Parlons plutôt de mythe de Sisyphe !

__________________________
Koffi S. Bassah
PERRY CAPITAL, LLC
767 Fifth Avenue
Floor 19
New York, NY 10153

Laisser une réponse