Après Kpatcha, le frère jumeau Toyi dans le viseur de Faure

0

 ´ Jamais deux sans trois. Après Kpatcha et Rock, c’est le tour de Toyi. Faure a voulu détruire sa famille et tous ceux qui en voulaient au père l’aident dans son aventure.

 Depuis la torture morale et physique infligée à son frère jumeau, Toyi a pris toutes les mesures pour que la foudre de son frère président ne tombe pas sur sa tête. C’est ainsi qu’il refuse tout contact avec le monde. Jusqu’ici, il ne s’est pas prononcé sur le sort réservé à son frère jumeau. Ce silence est d’ailleurs observé par les frères et sœurs Gnassingbé. Comme l’a su bien dire la Lettre du Continent, Faure a neutralisé toute sa famille par la peur. Malgré cette précaution observée pour ne pas subir la foudre du frère président, on a trouvé à dire. C’est ainsi que ces derniers jours, des rumeurs ont commencé à circuler sur M. Gnassingbé Toyi. Selon ces rumeurs relayées par des confrères, c’est Toyi qui financerait le collectif  » Sauvons le Togo « .

 C’est pitoyable et triste. Voilà un frère jumeau qui n’a rien dit au moment où on torturait son frère et c’est quand on a crucifié ce dernier qu’il se manifeste. Si les autres frères Gnassingbé n’ont rien entrepris jusqu’à ce jour, c’est par sagesse pour ne pas tomber dans les pièges tendus à tous les Gnassingbé.

En réalité, la manœuvre consistait à tuer le maximum de Gnassingbé. S’il n’y a pas un sorcier dans la maison, personne ne viendra de l’extérieur. Les autres n’ont pas prêté le flanc, laissant leur frère président aller jusqu’au bout de sa logique. Il est clair aujourd’hui que c’est Faure qui est dans une position inconfortable. Malgré les pouvoirs qu’il détient, il n’est pas un homme en paix. Au lieu de se ressaisir en faisant la paix avec ses frères, il laisse ceux qui lui ont donné de mauvais conseils poursuivre leur basse œuvre de destruction de la famille Gnassingbé. Quel est l’objectif qu’on poursuit en attribuant le parrainage de  » Sauvons le Togo  » à Toyi ?

 Le collectif  » Sauvons le Togo  » est animé par des compatriotes qui n’ont pas l’âge de Toyi. Quand Toyi tétait, ils étaient professeurs d’universités et d’autres dans des organismes internationaux. Ne sont-ils pas assez grands pour prendre des initiatives et les assumer ? C’est porter atteinte à leur intelligence que de croire que c’est Toyi qui les supporte et les finance dans leurs initiatives. Ce que les uns et les autres oublient, c’est que la situation de notre pays est si pourrie qu’il suffit d’une petite dose de courage pour déchaîner des foules. C’est ce qui se passe avec  » Sauvons le Togo « .  » Sauvons le Togo « , spontanément, capitalise les ressentiments de la plupart des Togolais. Ceux qui nous dirigent sont coupés du pays réel. Ils n’écoutent pas les douleurs des citoyens. Ils les méprisent. Ils sont arrogants et ne pensent qu’à leurs intérêts. Un point c’est tout. Il ne faut pas créer des problèmes à Toyi. Il n’en est pour rien dans les défiances qui s’expriment dans le pays. Des signes avant coureurs de fin de règne d’une dynastie.

Kao Victoire La Dépêche

Laisser une réponse