Après cinquante ans d’indépendance, 11 appareils de dialyse arrivent au Togo… don du Japon !

0

Comment voulez-vous que, le premier ministre Ahoumey- Zunu ne transporte pas sa carcasse sous d’autres cieux pour une péritonite qui est devenue aigüe, faute d’appareil pour diagnostiquer à temps le mal qui le rongeait ? Comment voulez-vous que, pour une crise d’AVC, Angèle Dola Aguigah, dame « élections législatives » ou encore présidente de la Ceni  ne transporte sa volumineuse masse en France aux frais du contribuable pour soit disant trouver une solution à un corps qui ne tient plus debout, mieux un corps à moitié paralysé ? Comment voulez-vous qu’ils ne se bousculent plus dans les aéroports pour des soins vers d’autres pays, où les dirigeants ont compris que, sans hôpitaux équipés, pas de vie ? Et pourtant, il fallait débourser la modique somme de 12 millions Francs CFA l’unité pour fournir à nos hôpitaux ces appareils pour sauver des milliers de vies humaines.

Ainsi donc, après cinquante ans de pillage éhonté des deniers publics et le dynamitage  des coffres-forts de la république, aucun président, aucun ministre de la santé (même l’immense petit bavard, Dr David Ihou) ministre de la santé sous la transition) n’a pas aussi eu l’idée alors qu’il était aux affaires de dire haut et « Faure » qu’un hôpital a besoin de cet outil pour sauver des vies ? Et combien sont-ils, ces Togolais qui sont morts, faute d’appareil de dialyse dans nos hôpitaux quand, Ingrid Awadé est arrêtée à l’aéroport Charles de Gaulle Paris-Roissy avec des centaines de billets d’euros sous ses  jupes ? Combien de Togolais sont-ils morts, faute d’appareil de dialyse, quand Pascal Akoussoulelou Bodjona, ex ministre de la Décentralisation et des Collectivités Locales envoie sa dulcinée Zeina enfantée aux Etats-Unis avec 100.000 dollars comme argent pour ses emplettes ? Le plus dur à accepter est que, là où il fallait placer un médecin qui sait s’occuper des hommes, notre prince national  à plutôt  choisi un vétérinaire, Pr Agba Kondi. Plus apte à soigner et très décontracté avec les gorilles, les singes les porcs… comment voulez-vous qu’il se fasse violence en faveur des humains ? Au Togo, il ne faut même plus se faire une idée sur la qualité de nos ministres. Ici, on marche avec nos têtes et on pense par les pieds. Pis, toute honte bue, le chargé d’Affaires du Togo au Japon, Steve Bodjona louvoie à qui veut l’entendre : « Un technicien de chez Nipro est attendu à Lomé début février pour l’installation des appareils… ». Si on comprend bien, toutes les fois que ces appareils seront en panne, il faudrait aussi attendre les donateurs jaunes « japonais » pour que les malades au Togo soient soignés. Ambiance ! Qu’on t-il apprit nos dirigeants depuis cinquante de pouvoir ? Rien ! Nous disons à Lynx.info Rien ! La maintenance, base saine et effective d’une réalisation dans la durée n’a aucun sens au Togo. Ici aussi des exemples. Il faut faire un tour à l’hôtel du 2 Février, au CHU de Lomé au CHR de Sokodé pour voir le délabrement avancé de toutes ces structures pour se faire une idée de la plèbe et la pègre qui dirigent le Togo. Quand on sait qu’il fallait attendre  plus de cinquante ans pour  avoir 11 appareils de dialyse, don du Japon qui valent seulement, nous disons seulement 500.000 dollars pour sauver des vies humaines, on a envie de réveiller Sylvanus Olympio afin qu’il voit ce qu’ils ont fait de sa lutte pour l’indépendance. Pauvre Togo !

Camus Ali Lynx.info

 

Laisser une réponse