Appel CRD-MK de Lomé du 03 Oct 2015 : Le temps de la maturité et du courage politque

0

Tant d’espoirs déçus ; tant de haine, tant de partisannerie, tant d’ego pour un résultat médiocre ! 

Le 05 octobre 2015 marquera les 25 ans du soulèvement populaire de 1990 et s’il est un précieux enseignement à retenir, nous ne devons garder qu’un seul mot, le courage. Le courage qui a permis à des jeunes dans le seul élan de croire à un autre destin d’affronter la redoutable armada politico-militaire et judiciaire du RPT.
Paix éternelle aux vaillants citoyens quelle que soit leur appartenance politique qui sont tombés pour que renaisse la patrie avec une pensée particulière à Logo Dossouvi Hillaire et Tavio Amorin !
Profonde sympathie à ceux qui ont gardé à vie les séquelles de cette période tourmentée de l’histoire commune du Peuple togolais !

A ceux qui ont connu l’exil, à ceux qui ont à jamais dû renoncer à la terre qui les a vus naitre, qu’ils soient rassurés que la Matrie les porte au cœur et travaille discrètement pour leur bien être.
Les douloureux déchirements, les sévices corporels, le trépas qui peuvent se relater comme une histoire dont la majorité des citoyennes et des citoyens peuvent en faire le récit, ne peuvent que nous inciter en ce jour mémorable à faire une pause mémorielle afin de faire le bilan du tumultueux chemin ensemble parcouru depuis ces 25 ans.

Tant d’espoirs déçus ; tant de haine, tant de partisannerie, tant d’ego pour un résultat médiocre ! Malgré nos incantations, malgré nos cris de guerre, malgré nos suffisances, le Peuple togolais croulant sous la misère est déshumanisée et sans repère.

Malgré les espoirs trahis nous devons plus que jamais retrouver ensemble ce courage. Les 25 dernières années nous ont appris à aller à l’essentiel, la reconnaissance de notre responsabilité partagée dans le naufrage de la République comme l’enseigne la loi de cause et effet, sans se faufiler dans le déni, les calculs politiques encore moins la suffisance voire l’exclusion.
Force est de reconnaitre que depuis ce fameux vendredi noir du 05 octobre 1990, rien n’a fondamentalement changé. Le retour aux fondamentaux de la République dans l’esprit du référendum du 27 septembre 1992 avec des institutions fortes et vertueuses sont loin d’être une réalité. La crise de confiance persiste et s’est aggravée, les Togolaises et les Togolais ont du mal à se nourrir, à se soigner, à s’éduquer, à se loger ; abandonnés par la joie de vivre.
Les besoins élémentaires, les libertés publiques, porte-flambeau et sève vivifiante de toute révolution restent encore à obtenir ! La justice ne se porte pas mieux avec la corruption avérée des magistrats, l’absence de suite à nombre de dossiers dont celui des incendies criminels des marchés de Lomé et Kara ; ce qui se traduit par la recrudescence des actes de vindicte populaire et autres actes d’auto-défense. L’institution judiciaire elle même peine à s’affirmer et se laisse dicter par l’exécutif malgré tous les pouvoirs qui lui sont conférés par la loi fondamentale comme en témoignent les fréquents désaveux de la Cour de Justice de la CEDEAO.

Sur le plan des libertés politiques, le multipartisme censé enrichir le débat en vue de proposer une alternative crédible, s’est transformé en une véritable anse à problèmes. Subséquemment, le pays est plus que jamais divisé. Les leaders politiques manquent de courage et versent très facilement dans le populisme et dans des attaques personnelles stériles. Le débat politique s’en est retrouvé très appauvri sans véritable offre politique laissant le champ au parti au pouvoir qui a toujours su tirer son épingle du jeu en profitant des bassesses de la classe politique incarnant l’opposition. Le peuple désabusé et sans repère, est plus que jamais orphelin.

Devant ce tableau sombre qui est loin d’être exhaustif, le CRD-TOGO et le Mouvement KEKELI (MK) estiment qu’une courageuse remise en cause collective s’impose.
Le moment est donc venu de recadrer en responsabilité et en sagesse la lutte pour un vivre ensemble harmonieux. Nous devons apprendre à lutter du mieux que nous le pouvons sans agenda personnel et dans une conscience élevée des Lois de l’Equilibre. La seule visée de la lutte doit être le bien-être du Peuple togolais tout entier en équilibre avec Dieu, le territoire qui nous porte, l’Afrique, l’Humanité et la Création tout entière.

Le CRD-TOGO et le Mouvement KEKELI (MK) de même que les citoyennes et citoyens ayant pris part à l’université populaire de Lomé relèvent qu’afin que le 05 octobre ne soit pas une révolution vaine, il urge de revenir à Dieu conformément à la prophétie d’Esaïe 21 : 11-12, et d’explorer courageusement les voies et moyens suivants pour sortir notre pays de l’ornière :

– Sortir du revanchisme et laisser l’histoire et les Lois de l’Equilibre réparer les torts
– Unir nos ressources et apprendre à travailler ensemble avec des opinions divergentes
– S’aligner en toute sincérité sur Dieu en vue d’acquérir les ressources indispensables à même de construire une alternative crédible bâtie autour de la jeunesse, des forces vives de la Nation sans aucune forme d’exclusion

– Œuvrer sans relâche pour le bien-être de la population en apportant nos expertises diverses pour renforcer le secteur agricole, le secteur de la santé, le secteur de l’éducation de même que celui du foncier et de l’immobilier

– Parvenir à un consensus républicain en dépassant l’ego et ses ravages
– Œuvrer pour une restructuration de l’opposition afin qu’elle soit porteuse d’une alternative à même de changer profondément le Togo.

Dans cette perspective, nous, le CRD-TOGO et le Mouvement KEKELI (MK),
Tenant compte des fructueux échanges de la Rencontre citoyenne togolaise de Lomé (RCTL) de ce 03 octobre 2015 ;

Et s’inclinant devant la mémoire de toutes les victimes dont le sang a souillé la terre togolaise et y a densifié subséquemment les basses vibrations ;

Renouvelant notre sympathie aux familles victimes des crimes de tous genres depuis LebenƐ (territoire dénommé aujourd’hui Togo) à ce jour ;

Convaincus que la crise sociopolitique togolaise est éminemment d’essence spirituelle et qu’il est enfin arrivé le temps de la Maturité et du Courage politique ;

Persuadés que seule l’instauration d’une véritable culture de dialogue permanent dans un esprit d’ouverture et de sincérité contribuera à l’affermissement de la solidarité et subséquemment de la citoyenneté sociale en vue de l’avènement d’une société de paix et de prospérité partagée pour tous ;
Mobilisés à jamais à porter haut les aspirations profondes du Peuple togolais auxquelles répond le système politique « SIKASEKA » décliné dans l’Idéologie politique « SIKASEKA » à même de permettre au Togo de remplir sa tâche mission d’ « Or de l’Humanité » ;

Saluons le courage et la volonté franche du Peuple togolais relativement à la tenue des réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales en vue d’un retour de la confiance à même de permettre une véritable réconciliation nationale ;

Invitons de tout cœur toutes les filles et tous les fils du Togo tout entier spécialement la jeunesse, du nord au sud, de l’est à l’ouest, à s’unir et à adhérer massivement à la Chaîne de prière pour le Togo afin d’infuser abondamment de Lumière la Nation tout entière en vue de notre délivrance collective ;

Exhortons le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, le Gouvernement, l’Armée, toute la classe politique et la société civile tant sur le territoire national que dans la diaspora à un sursaut patriotique pour nous rassembler et nous aligner sur Dieu en vue d’une sortie de crise heureuse et pacifique à même de faire du Togo un modèle de référence et lumière dans le monde ;
Exigeons donc sans plus attendre les réformes institutionnelles, constitutionnelles et électorales.

ENSEMBLE, TRAVAILLONS CŒUR A CŒUR ET MAIN DANS LA MAIN AVEC DIEU POUR QUE NAISSE ENFIN LE TOGO « OR DE L’HUMANITE » !

Dr Edem Atsou Kwasi
Coordinateur général CRD-MK

{fcomment}
 

Laisser une réponse