Anani Sossou : Il met dans la balance le secteur privé du Togo et celui du Ghana…et ça fait grincer les dents

0

#Ghana: Le secteur privé construit un hôpital #COVID19 de 100 lits

Pendant qu’au #Togo le secteur privé se retrouve à la botte des pouvoirs publics distribuant des chèques dans un environnement corrompu, à la quête de marchés publics de gré à gré, le secteur privé ghanéen fait mieux et innove.

L’image contient peut-être : ciel et plein air, texte qui dit ’GIDC Ghana Infectious Disease Centre OMBAWUMIA’

Durant 3 mois, 24h/24, 536 hommes et femmes y compris des militaires se sont succédés pour construire un hôpital moderne de 100 lits pour venir en aide au gouvernement dans le cadre de la lutte et du traitement des malades Covid-19.

Télégramme228-Les contractuels de l'hopital de Be en colere
CHU Lomé -Tokoin, le plus grand du Togo

D’un montant total de 7,5 millions de dollars soit l’équivalent de 4,3 milliards de fcfa, cet hôpital de classe exceptionnelle offert par des entrepreneurs privés, des artisans et des militaires, est autonome. Les noms de ses constructeurs et donateurs, les 536 volontaires sont gravés à l’entrée de cette enseigne sanitaire.

À l’est du Ghana, l’État togolais qui a fait appel aux bonnes volontés pour rassembler 400 milliards de fcfa comme fonds #Covid est à la peine. Le secteur privé presque absent. Alors qu’il existe des sociétés privées comme #Bolloré#TOGOCOM#MOOV#LCT #Wacem #Cimao #BrasserieBB et plusieurs autres qui engrangent des milliards de nos francs que les PDG rappatrient chez eux avec le regard complaisant des autorités.

Comme toujours les pays anglophones donnent l’exemple d’une autre #Afrique alors que dans les pays francophones l’obsession reste au vol de deniers publics et à la longévité au pouvoir.

Anani Sossou

Laisser une réponse