Affaire Rocancourt : Kofi Yamgnane, ancien secrétaire d’État, soupçonné de corruption

0

Ce soir-là, Asma, une des jeunes femmes, aurait remis au candidat à la présidence du Togo, en 2015, une enveloppe de 3.000 euros en liquide. L’avocat a d’ailleurs tout reconnu en garde-à-vue.

L’ancien secrétaire d’État chargé de l’Intégration aurait perçu 3.000 euros en liquide. En échange, il devait fournir un titre de séjour pour deux sœurs marocaines.

Kofi Yamgnane, l’ancien secrétaire d’État chargé de l’Intégration, est soupçonné d’avoir été corrompu. Christophe Rocancourt et son complice présumé, un avocat qui connait bien Kofi Yamgnane, lui auraient demandé d’utiliser de son influence.

3.000 euros en liquide

L’objectif était d’obtenir un titre de séjour pour deux sœurs marocaines. Ce pacte a été conclu à Paris le 24 janvier dernier dans un appartement du 16e arrondissement. Ce soir-là, Asma, une des jeunes femmes, aurait remis au candidat à la présidence du Togo, en 2015, une enveloppe de 3.000 euros en liquide. L’avocat a d’ailleurs tout reconnu en garde-à-vue.

Dès l’argent récupéré, Kofi Yamgnane offre même un de ses livres à la cliente, avec une dédicace « pour Asma, en souvenir de cette belle soirée ». L’ancien membre du gouvernement Bérégovoy lui promet qu’il va solliciter son ami Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur.

Placés sur écoute

Apparemment en manque d’argent, Kofi Yamgnane revient à la charge en juin dernier. Il explique à l’avocat avoir besoin de dégager « des moyens ». Son ami jure qu’il a d’autres idées pour ça mais qu’il ne veut surtout pas en parler au téléphone. Mais c’est trop tard car les deux hommes ne savent pas alors que la police judiciaire les écoute déjà.

RTL 

 

Laisser une réponse