Affaire Merah: Monsieur Sarkozy, les enfants apprennent par imitation !

0

 

Enfin, c’est fait. Le jeudi 22 mars 2012, sur le coup de 11H, Mohamed Merah, un jeune français de 23 ou 24 ans, présenté comme d’origine algérienne, s’est donné la mort en sautant par la fenêtre, au cours d’une attaque des forces anti-terroristes françaises menée contre lui, à son domicile, après que ces forces ont reçu l’ordre d’attaquer venant de vous, Monsieur Sarkozy, âgé de 56 ans révolus et français d’origine hongroise.
 
Donc le vieux français d’origine hongroise a donné l’ordre de tuer le jeune français d’origine algérienne, parce qu’au centre de cette affaire qui opposait les deux hommes depuis environ 72 heures, il y a un choc des intérêts de Français appartenant à des origines et religions différentes.
 
Néanmoins, nous autres, simples observateurs, retenons, que s’il existe un point commun entre nos deux français antagonistes, c’est bien la France et les libertés garanties par la République, à en croire le plus jeune des deux.
 
Alors, Monsieur Sarkozy, comme vous le voyez, je ne ferai pas de vaine rhétorique avec vous, en ces moments douloureux, aussi bien pour les familles des victimes de Mohamed Merah que pour la famille du jeune Mohamed Merah. Personne au monde ne peut être heureux d’apprendre que son fils a endeuillé d’autres familles en donnant la mort à leurs enfants. Et nous partageons la douleur des familles des victimes, car quiconque a déjà perdu un fils, une fille, un mari, une femme, sait ce que ces familles endurent en ce moment.
 
Mais vous Monsieur Sarkozy, vous ne faites qu’imaginer ce que ces familles vivent. Vous imaginez aussi probablement le dividende politique que vous pourriez tirer de ces tristes événements ; et nous autres, sommes en droit de penser que ces gains politiques comptent pour vous, beaucoup plus que l’aspect sociologique et moral de cette tragédie. J’en ai pour preuve toute la batterie de mesures que vous venez d’annoncer.
 
Alors, ne dégainez pas. On se calme. Et je me fais comprendre. Au mieux.
 
Je vous parle ainsi parce que, l’acte posé par Mohamed Merah, c’est vous qui le lui avez appris. Car il est une vérité universelle en psychologie, qui nous enseigne que « les enfants apprennent par imitation ».
 
Mohamed Merah a dit qu’il voulait mettre la France à genou. Et il l’a presque fait, pendant un court instant. Il a fait arrêter tout, mobiliser toute l’attention du monde entier autour de lui et sans remord, il a fait l’apologie des crimes ignobles qu’il a commis.
 
C’est exactement ce que vous avez fait en Côte d’Ivoire et en Libye au cours de l’année 2011. Devant toutes les caméras du monde, à Bruxelles comme à Paris, vous avez menacé Laurent GBAGBO ou Mouammar Kadhafi, promis de mettre leurs pays à genou avec des embargos même sur les médicaments, de leur faire payer leur attachement à la Souveraineté de leurs pays et, vous l’avez fait.
 Au cours de ces tragiques événements que ces pays ont vécus sur votre initiative personnelle, vous n’avez pas manqué de faire l’apologie des crimes contre l’humanité qui étaient commis par vos hommes et les mercenaires que vous aviez armés pour tuer, piller, violer et détruire.
 
Les enfants apprennent par imitation Monsieur Sarkozy. C’est pourquoi, il est bon, pour les adultes que nous sommes, de servir la vérité et les valeurs aux enfants.
 
Mohamed Merah vous a regardé faire. Il vous a contemplé. Il n’a que 24 ans et vous 56. Et il a noté qu’au moment où vous instauriez au nom des intérêts français, la démocratie en Libye en tuant les fils et les petits fils de Kadhafi, pendant que les vôtres jouaient sur vos pieds, vous n’éprouviez aucun remord, ne serait-ce pour les enfants en très bas âge, qui ne savaient même pas ce que Kadhafi, leur grand père, faisait et ce qu’il lui était reproché.
 
Vous n’avez jamais exprimé le moindre regret, le moindre remord, parce que les intérêts des français sont au-dessus des valeurs, de la vie de ces petits enfants.
 
Eh bien, Mohamed Merah a dit au monde entier qu’il réagissait contre vos lois qui interdisent le port du voile intégral en France car cela prive une catégorie de Français des libertés fondamentales auxquelles ils ont droit, dans une République normale.
 
Il dit aussi, qu’il a tué pour venger ses petits frères tués en Palestine.
 
Voyez-vous comment il n’est pas bon que les adultes apprennent des choses mauvaises aux enfants ?
 
Si pour régler des problèmes politiques, pour défendre un mode de gouvernance politique, pour faire triompher vos convictions, vous usez d’armes de guerre, pourquoi voulez-vous que nos enfants n’aient pas le même réflexe ?
 
Monsieur Sarkozy, je n’ai rien contre vous personnellement. Parce que je ne vous connais pas personnellement et ce que vous êtes dans votre vie privée ou ce que vous enseignez à vos enfants qui s’illustrent déjà en lapidant vos visiteurs, ne m’intéresse pas.
 
Mais ce que vous enseignez, au nom du peuple français, aux enfants de France et à la jeunesse du monde entier, me pose problème. Parce que vous enseignez des contre-valeurs. Vous enseignez la violence, le mensonge, la loi du plus armé, le mépris de la vie humaine et pour ça, vous êtes un danger pour l’avenir de l’humanité.
 
Des Mohamed Merah, il y en a encore et il y en aura beaucoup plus en France. En dehors de la France et partout dans le monde.
 
Et par imitation, ils apprendront de vous. Voyez-vous le risque que vous faites courir aux familles qui ont déjà du mal à trouver les moyens pour donner une bonne éducation à leurs enfants, quand encore vous leur compliquez la vie, en étant un mauvais exemple que ces enfants imitent ?
 
Je m’arrête là. « Les enfants apprennent par imitation». Vous le savez. Et pourtant, vous continuez dans votre voie, la nuque raide, vers la Syrie et l’Iran, sous le fallacieux prétexte de construire la France Forte, une France plutôt folle. C’est pourquoi j’espère que le peuple français saura vous en tenir rigueur le moment venu. Et ce moment est enfin venu.
 
Alors, qu’il plaise au peuple français de démontrer qu’il se désolidarise de vous, en vous foutant à la porte et après quoi, qu’il se fasse le devoir de vous foutre en prison. Alors là, il se réconciliera, peut-être avec lui-même et les valeurs républicaines.
 
Ne l’oubliez jamais Monsieur Sarkozy. Les enfants apprennent vraiment par imitation.
 
A Très bientôt.
                                                      
Hassane Magued

Laisser une réponse