Ôde pour ma petite Bassarresse!

J’aimerais savoir si t’es mariée
Si oui avec qui ???
Je n’en peux plus
Quand je te vois à la télé
Les conseils de mon grand-père
Paternel me rattrape.
Il me disait je cite :
<< Les cuisses d’une métisse
Sont toujours bonnes à prendre>>.
A l’époque il me faisait même des dessins.
Aujourd’hui, ses dessins sont constamment
Devant moi quand je te vois sur Canal+

FAIS-MOI SIGNE S’IL TE PLAIT

Tellement je pense à Toi
Voici le rêve que j’ai fait cette nuit.
Je l’ai intitulé.

MA PETITE BASSARRESSE


Cette nuit j'ai fait un songe.
J'ai rêvé d'une petite princesse,
D'un doux petit teint rosé
Si agréable et si belle à regarder.

De ses yeux noirs couleur de Bassar
Me transportait dans un monde d'univers,
Au chaleureux royaume de son cœur
Pour me faire partager son bonheur.

Si calme et si douce à mes côtés,
Mon cœur ne fait que chanter
Une douce mélodie d'amour
Pour conquérir son cœur de velours.

Avec son sourire d'angélique
Mon rêve devient magnifique.
De ses douces lèvres j'ai rêvé,
D'un geste tendre elle ma guidé
Pour me donner un doux baiser.

A mon réveil je m'émerveille
En découvrant près de moi
Sa peau douce comme de la soie.
Je réalise mon bonheur et ma joie
Car cette petite princesse c'est toi.


BB

SILENCE ET EXIL

Loin, très loin sur l'ancienne côte des esclaves
    Là-bas, dans mon Togo natal au double tatouage de pays colonisé
    La ronde des Hyènes s'éternise... et avec elle
    Le rite sordide des «Ouvrez-le-ban» qui leur plaisent tant.
    Nos Maîtres n'ont d'yeux que pour leur panse déjà bombante
    Eux qui se disent aussi élus du peuple.

    Nos regards ternes et lointains scrutent impuissants, l'horizon assombri
    Nos lèvres gercées quant à elles sont privées de mots
    Nos rivières lacrymales effacent en vain les crimes... Indélébiles

    chu u u u ut

    Le coeur gonflé de maux, les Brebis ruminent en silence
    Leur sort aux portes des abattoirs
    Elles qui n'attendent plus qu'en victimes résignées
    L'Heure du repos éternel mais aussi...
    Le Miracle de la pacifique délivrance!
    Longue et dure est l'attente
    Et le temps chaque jour passe
    Indifférent aux gémissements qui s'élèvent et qui se noient
    Dans les tiroirs onusiens qu'on dit débordés.

    Trente-et-sept ans déjà
    Et les Hyènes se sont illustrées dans leur règne macabre:

              bruits de bottes
              cliquetis des chaînes
              vies dévorées
              libertés étranglées

    Dis-moi si tu n'as plus le droit d'espérer
    Oh peuple bâillonné et meurtri
    Toi qui ne vis partagé qu'entre le silence et l'exil?

Ali Akondoh (Poème extrait du recueil "Les lumières du lendemain"

Afrique, pillage à huis clos

"Afrique, pillage à huis clos" est un livre polémique, fruit d'une longue enquête. Il révèle les montages exotiques élaboré avec l'aide des plus grandes banques françaises pour siphonner les revenus du pétrole africain au profit d'une poignée d'initiés, et souligne, exemples à l'appui, le double discours des dirigeants du G8.Dans ce livre édifiant, Xavier Harel décortique les mécanismes qui permettent aux chefs d’Etat des pays pauvres très endettés (PPTE) de mener un train de vie extravagant, grâce aux libéralités que leur octroient les sociétés pétrolières.

"L'Odeur", un roman de Radhika JHA

Les ouvrages écrits en français par des écrivaines « africaines » se comptent aujourd'hui par centaines et il est justifié de se demander pourquoi nous avons choisi d'inaugurer cette nouvelle section de notre site par un compte rendu de L'Odeur, un roman de la romancière indienne d'expression anglaise Radhika Jha dont la relation avec l'Afrique semblent pour le moins assez ténue. Si l'on en croit le site http://www.thesusijnagency.com/authors/jha.htm (consulté le 19 octobre 2008) « Radhika Jha vient d'Inde (née à Delhi en 1970). Elle a étudié l'anthropologie à Amherst College, obtenu un Masters en sciences politiques à Chicago et vécu quelque temps à Paris dans le cadre d'un échange d'étudiants. Elle pratique la danse Odissi et travaille pour le Hindustan Times et le Business World dans le domaine de la culture, de l'environnement et de l'économie.

Un état dans l'état , Le contre-pouvoir maçonnique

Les francs-maçons ? Ils sont partout, jusqu’au coeur de l’Etat. C’est en tout cas la conclusion de notre consoeur et collaboratrice au Point Sophie Coignard. Dans un livre extrêmement documenté, elle met en lumière le rôle de cette confrérie aussi mythique que réelle, qui ne cesse d’alimenter les fantasmes sur son pouvoir supposé. Confiant qu’elle-même a longtemps oscillé entre deux attitudes-le scepticisme et la conviction-, son enquête l’a persuadée que les francs-maçons exerçaient encore au XXIe siècle une influence prépondérante, voire croissante, en particulier dans les sphères publique et économique. Gouvernement, administration, entreprises, banques, rares sont les secteurs où ils ne sont pas présents. « Tandis que l’autorité de l’Etat tombe en lambeaux, que les corps intermédiaires n’existent plus, que la notion de service public a perdu de son sens, les francs-maçons, ou du moins certains d’entre eux, deviennent des médiateurs, des facilitateurs, voire des décideurs. Progressivement, ils ont donc reconstitué un Etat dans l’Etat. »

 

·  Paperback: 325 pages

·  Publisher: Albin Michel Littérature (May 18 2009)

·  Language: French

·  ISBN-10: 2226189866

·  ISBN-13: 978-2226189868

·  Product Dimensions: 22.4 x 14.6 x 2.8 cm

·  Shipping Weight: 459 g

 

 

Thomas Sankara à Harlem

Michel Colon: Propagande de Guerre, festival de médias mensonges et complot ?

PANAFRICANISME - CONTRE LE CFA : Interview de Kémi Séba, en direct le 21/11/2018 à 20h.

Togo: Tough to Survive. Togolese children stuck between hard labour and human trafficking

Top