Seulement 20% de Togolais sont abonnés à l’internet mobile

Seulement 20% de Togolais sont abonnés à l’internet via mobile

 (Togo First) - Au Togo, moins d’un quart de la population (20%) est abonné à l’internet mobile, montrent les dernières données de l’Association mondiale des opérateurs de téléphonie mobile (GSMA). Une tendance sous-régionale qui met en perspective les efforts à fournir pour parvenir à l’inclusion numérique.

 

Abass Kaboua ou le politicien togolais le plus nul [Par Samari Tchadjobo]

Ce personnage aux allures brouillonnes peut-il faire échouer la lutte?
"...Abass Kaboua, Togolais de pur-sang, appartient à la longue liste de ceux qui tirent le pays vers le bas. Les « Rptistes » se sont servis de lui pour traquer les Togolais avec le père. Les « Uriniens » s’en servent avec le fils. Le vrai problème de l’homme est qu’il est brute, versatile et pulsatile. Toutes les tares qui ne font pas de lui un bon politique lui collent aux talonnettes au point qu’on se demande s’il est forcé de ne faire que la politique dans sa vie ? Sa seconde faiblesse est qu’il a vécu et ce, toute sa vie, en équilibriste. Abass Kaboua aime l’argent et est aussi prêt à s’allier avec n’importe quel diable pour l’avoir. Il fait ses premiers pas en 1990 sanctionnant le début du multipartisme en Afrique. C’est le temps où, le tout Sokodé le voit parader à bord d´une BMW avec une métisse, fille de l’imprimeur « Noviso ». Fin de cette vie de « dandy » sur le dos du contribuable, Abass Kaboua laisse un enfant. Isolé et pratiquement solitaire au lendemain de la Conférence Nationale Souveraine (CNS), le dictateur Eyadema fait appel à ses services. Il déversera son savoir-faire dans une brutalité inouïe sur le tout Lomé. Ensemble avec « Hergo », professeur de sport et ancien entraineur éphémère de Sémassi, ils aident à tabasser les jeunes dans les quartiers Adéwi et Gbossimé….. Fin de course des deux; « Hergo » meurt dans des conditions les plus lamentables, dans la misère et Abass Kaboua doit se réinventer..."

Une manif à tout casser [ Par Alex Gomez]


Ni pierre ni gourdin ni pétard La république, seule, toujours en marche. A l’ombre des flammes grelottantes ; dans le clair-obscur des paroles vaines ; l’on met les bouchées doubles pour la captation de tous les allouwassios. L’on saisit toutes les tribunes, toutes les chaires ; l’on invite tous les paperassiers, dactylographes et bateleurs de réseaux sociaux pour répandre partout la trainée logorrhéique d’une ambition impatiente ! Aux périphériques les troisièmes larrons se bousculent et s’enjambent. On unit tout et rien.

M’enfin ! Ne voilà-t-il pas que nous changeons le bon boucher ? Las ! Ils déclenchent le compte à rebours avec des vœux persiffleurs ; Calés sur le quai des médisances, à coup de maquignonnage, l’œil sur l’autre rive, la gouaille au bec. Avec des cris d’indignation feints, ils feront retentir le cor de malheur ! Et bientôt, avant que le chien trois fois n’aboie, ils nous prédiront l’apocalypse comme déjà s’y prennent bien les pharisiens de colons : point d’alternative, allons aux urnes ! clameront aussi les ploutocrates illuminés au passé, au présent et en devenir. Et tout le monde perdra le nord…en attendant une manif à tout casser. Ni pierre ni gourdin ni pétard Point d’alternative au chemin du Tiers alternant.* * J-B Komi avec un titre éponyme découvre deux mois plus tôt celui qui sera l’homme du 19 août.

Gomalex

Paris le 12 mai

Thomas Sankara à Harlem

Michel Colon: Propagande de Guerre, festival de médias mensonges et complot ?

PANAFRICANISME - CONTRE LE CFA : Interview de Kémi Séba, en direct le 21/11/2018 à 20h.

Togo: Tough to Survive. Togolese children stuck between hard labour and human trafficking

Top