TREIZE JANVIER

Terrible jour que ce triste jour de l´an
Rappel troublant d´un 13 des ténèbres
Et l´histoire du Togo se tacha de sang.
Irriguez nos terres non pas de sang froid
Zélés marmitons qui démolirent un géant
Emporté par leurs kalachnikovs de la haine.
J´aime pas leurs gueules de revanchards
Ah non ! Pas même leur complice gaulois
Narre aux générations l´épopée d´un Bâtisseur
Valeur humaine qui à tout jamais ne périt
Impérieux devoir que porte notre conscience
En toute circonstance. Avec un cœur d´amour
Réécrivons l´Histoire sans celle de nos brutes.

Brême, Allemagne, le 13 Janvier 2010
 Ali Akondoh


TREIZE JANVIER*
: poème en Hommage posthume à feu Sylvanus Olympio, artisan de l´Indépendance du Togo, assassiné le 13 Janvier 1963 par une soldatesque au sein de laquelle s´était fait remarquer un certain sergent Etienne Gnassingbé.