J'étais tout seul, j'étais perdu

Errant sans but vers l'inconnu

Dans cette ville un peu austère

Pour oublier ma vie de misère

Peut-être avais-je un peu trop bu

Lorsque soudain je l'aperçus

A la faveur d'un réverbère

J'aurais dû éviter ce dernier verre!

Je m'approchais, l'air assuré

De cette fille à moitié dénudée

Les yeux rivés sur ses cuisses

J'avais en tête le pire des vices

J'ai demandé, l'air nonchalant

Tu es libre? Combien tu prends!

J'ai joué le rôle de l'habitué

J'ignorais tout des prostituées!

Dans une chambre, on est monté

Très rapidement, je l'ai payée

J'aurais aimé doucement la dévêtir

Lui parler d'amour, lui donner du plaisir

Mais pour une fille dont c'est le métier

Pas le temps pour ces futilités

Son corps, elle le vend pour de l'argent

Pas de place pour les sentiments

Mais je suis sûr qu'au fond de son coeur

De femme, elle attend le bonheur

Rêve de trouver son prince charmant

Qui l'emmènera loin de ses clients

Source