Shéyi Adébayor : Ses 20 millions de F CFA offerts au lycée moderne de Sokodé sont portés disparus

L’information circule à Sokodé au centre du pays, ville située à 350 Km environ de Lomé la capitale du Togo. La somme de 20 millions de F CFA que l’international togolais de football Shéyi Adébayor a offerte en 2011 au lycée moderne de la localité est introuvable. Plus aucune trace entend-on dire de ses sous débloqués pour réhabiliter le lycée moderne de Sokodé, un établissement qui a vu passer des noms comme Barry Moussa Barqué, le général Poutoyi Nabédé, Edem Kodjo, Dahuku Pére pour ne citer que ceux-ci. Les autorités de la localité et les responsables du lycée se rejettent la responsabilité du détournement des fonds. Selon des sources proches de l’affaire, le proviseur du lycée Lamany Simdey accuse les autorités locales notamment le préfet Tchémi Tchambi Tchapro, le président de la délégation spéciale de la commune Tchakpédéou Alassane et le directeur régional de la douane Agoro Médjéssribi d’avoir fait mains basses sur les sous. Faux, rétorquent ces derniers qui confient en privé avoir déposé l’argent en lieu sûr pour les besoins de la cause. Sauf que depuis deux ans où Shéyi Adébayor a signé le chèque, les élèves du lycée moderne de Sokodé attendent en vain les travaux de réhabilitation de leur établissement. Avec les 20 millions, l’on n’a fait installer qu’une simple plaque d’identification à l’entrée du lycée.  Et le reliquat de l’argent ?  A l’heure qu’il est à Sokodé, personne ne dit exactement ce qu’il en est des 20 millions de Shéyi. Où se trouve au juste l’argent et pourquoi deux ans après la signature de chèque de la star de football, les travaux de réhabilitation du lycée de Sokodé ne démarrent pas ?

Si nous voulons creuser davantage, que vient chercher un directeur régional de la douane dans la gestion des fonds débloqués pour réhabiliter un établissement scolaire ? Et le directeur régional de l’Education, où est-il pour que d’autres interviennent dans son domaine ? Imaginons un peu un généreux donateur débloqué des fonds pour réhabiliter les locaux de la direction régionale de la douane de Sokodé. Le directeur régional de la douane Agoro Médjéssribi acceptera-t-il que son homologue de l’Education se substitue à lui dans la gestion des sous ?

« En tout cas, cette affaire ne va pas se terminer comme ça. Nous ne pouvons pas accepter que l’argent qu’un compatriote a débloqué pour redonner un peu d’éclat à notre établissement puisse finir dans les poches de certains. Ils ne savent que faire cela. Ils sont aisés et ne veulent pas mettre la main à la poche pour aider mais, lorsque quelqu’un le fait, ils accourent comme des charognards pour détourner les fonds. Vous allez nous entendre dans quelques jours », laisse entendre un groupe d’élèves sous l’effet de la colère.

Le donateur Shéyi Adébayor doit demander des comptes à tous ceux impliqués dans la gestion de ses 20 millions. La colère monte et les élèves du lycée moderne de Sokodé promettent se faire entendre dans les jours à venir. Ils se sont organisés à cet effet pour réclamer de vive voix l’argent de Shéyi Adébayor. Ceux-ci ont déjà tenté de marcher dans les rues de la ville mais les forces de l’ordre de la localité les en ont dissuadé. Ceux-ci entendent revenir à la charge et ce, jusqu’à ce que l’on leur dise où se trouve l’argent. Ça promet donc des étincelles dans les jours à venir à Sokodé.

Taffa Biassi Lynx.info

Comments powered by CComment

Top