Les fraudes, la corruption et les détournements sont devenus monnaie courante ces dernières années à l’Agence Nationale de la Sécurité Alimentaire du Togo (ANSAT) que d’aucuns s’inquiètent quant aux lendemains de cette agence. Une situation qui a conduit nos sources à sortir de leur silence pour nous livrer des pans de ce qui se déroule en cachette à l’agence du colonel Agadazi.

L’ANSAT, le navire du capitaine de vaisseau Ouro-Koura Agadazi est entrain de tanguer. Nous sommes sérieux. Au lieu d’aider les Togolais à lutter contre l’insécurité alimentaire, certains agents de cette agence se sont transformés tout simplement en commerçants avides du cash, du frais. Ceux-ci usent des stocks payés avec l’argent du contribuable pour s’enrichir. Ils détournent chaque année des tonnes de denrées surtout de maïs pour les revendre sur le marché régional où le trafic leur rapporte gros. Du business donc sur le dos de pauvres paysans obligés tambours battants de céder leurs productions à vil prix. Au nombre de ces indélicats agents de l’ANSAT se place en bonne position le directeur régional des plateaux Dounwourg Monipo. Le cas de cet individu passé maître dans le détournement de camions entiers de denrées alimentaires fait grincer les dents. En 2011, Dounwourg Monipo avait détourné en complicité avec cinq autres agents de l’ANSAT dont deux chauffeurs, 300 tonnes de maïs équivalant à 7 gros porteurs et demi ou camions titans. Un camion titan pouvant charger en moyenne 40 tonnes de céréales. Pour ceux qui veulent avoir une idée du montant de ce forfait, les 300 tonnes représentent 54 millions de F CFA. La tonne de maïs s’échangeant à 180.000 F CFA. Des gymnastiques dignes d’un conte de fées lui avaient permis de se tirer d’affaires et d’étouffer l’affaire qui n’avait pas été ébruitée à l’époque. Au final, il n’avait pas été inquiété. Ses relations avec l’adjudant Yarnaba Moustapha Arouna en charge de la comptabilité et des finances à l’ANSAT lui avaient évité des ennuis. Convaincu de l’impunité ambiante à l’ANSAT, le même individu récidive en mai 2012 et met la main sur 400 tonnes, soit 10 camions titans ou 72 millions de F CFA. Mais son deuxième forfait lui sera fatal. En novembre 2012, il finit à la prison civile d’Atakpamé où il croupit en attendant de connaître le sort à lui réservé. Mais des manœuvres sont en cours pour qu’il s’en sorte sans trop de dégâts car, d’aucuns proches du colonel Agadazi, ont déjà le cœur qui bat la chamade à l’évocation de cette affaire. Ils trouveront le Lynx sur leur route.

Nos sources sont formelles, l’adjudant Yarnaba Moustapha Arouna, chef de la division comptabilité et finances à l’ANSAT est l’un des principaux complices dans le feuilleton des détournements de stocks. Nous ne mâchons pas nos mots, si le colonel Agadazi à la tête de l’ANSAT n’y prend garde, il sera emporté par la vague de plus en plus tumultueuse de cet adjudant. Le Lynx vous promet dans les jours à venir du chaud sur cet homme de confiance du colonel Agadazi. Il est au centre de tout à l’ANSAT. Comment un adjudant de l’armée qui n’est ni gestionnaire, ni spécialiste des questions alimentaires, ni comptable peut se permettre de tout régenter dans une agence de gestion de la sécurité alimentaire ?

Créé en 1997, l’organisme de gestion de la sécurité alimentaire qui s’appelait jusqu’en 2OO8 Observatoire de la Sécurité Alimentaire du Togo (OSAT) est devenu à compter d’octobre 2008 Agence Nationale de la Sécurité Alimentaire (ANSAT).

Malika Igomzikpé Lynx.info