Recherche

« Il y’a un mystère Chirac.De France, d’Afrique où d’ailleurs, les scandales surabondants semblent glisser sur lui comme l’eau sur les plumes d’un canard »Noir Chirac   François Xavier Verschave.

Premier président dans l’histoire de la France a être mis en examen pour « détournement de fonds publics » il est aussi le premier a avoir laissé aux africains l’image d’une France amie aux pires dictatures africaines.Mis en examen depuis 22.11.2007,et soupçonné de «détournement de fonds publics» et«d'abus de confiance» Chirac semble être en fin de course dans le long sprint concernant ces scandales, ces errements et ces roublardises.Beaucoup pariait sur une retraite sans repos á cause d’une cascade de scandales dont tantôt ses lieutenants comme Alain Juppé ont dû payé chers et qui lui a rendu inéligible pendant une année et Dominique de Villepin qui a son sort fixé dans la première quinzaine du mois de décembre suite á l’affaire Clearstream.

Internationnal

Write comment (0 Comments)
Si la percée de la Chine en Afrique a un temps été accueillie avec enthousiasme, elle suscite aujourd'hui l'inquiétude.

C'est une fin de non-recevoir sans précédent que vient d'essuyer la Chine au Nigeria. La première, mais sans doute pas la dernière sur le continent africain.

Profitant du bras de fer qui oppose les autorités nigérianes aux grandes compagnies étrangères implantées depuis près d'un demi-siècle dans le pays, Shell, Chevron, Total, ExxonMobil, le gouvernement a refusé fin septembre la proposition chinoise d'acheter 6 milliards de barils de pétrole. Un contrat évalué à quelque 20 milliards d'euros. «Je peux vous dire que nous n'allons pas leur donner tout ça», a simplement déclaré Odein Ajumogobia, vice-ministre du pétrole du Nigeria.

Internationnal

Write comment (0 Comments)

C’est avec colère et consternation que la Jeunesse Unie pour la Démocratie en Afrique- J.U.D.A - a appris le massacre de nos compatriotes de la Guinée.   Ce lundi 28 septembre 2009, en effet, des partis d’opposition et des associations ont appelé les populations à une manifestation pacifique contre le parjure que tente de réaliser Moussa Dadis, putschiste autoproclamé président à la suite de la disparition de l’inénarrable tyran Lansana Conté en décembre 2008. Malgré l’interdiction de la manifestation, les populations manifestement excédées par les gesticulations et autres manœuvres démagogiques et populistes de Dadis et sa bande pour s’accrocher au pouvoir, se sont massivement déplacées au Stade du 28 septembre à Conakry.

Internationnal

Write comment (0 Comments)

Please publish modules in offcanvas position.