LynxTogo.info

Vol 163 ème pour Paris [Par Shlomit Abel]

Après le temps de la guerre et de la rébellion, une aire nouvelle de vengeance semble s'écrire: En effet Ouattara et Soro s'affrontent. Une grande saisie d'armes a eu lieu chez Soul to Soul, chef de protocole du PAN, qui cependant reste libre de ses mouvements. Aujourd’hui, nous apprenons qu'une nouvelle perquisition a eu lieu chez un autre ami de Guillaume Soro et de son collaborateur. "La Gendarmerie aurait effectué une descente ce matin chez Souleyman Diaby membre influent du RDR, proche de Soul to Soul et Soro Guillaume, à Sakassou....On aurait trouvé des armes de guerre, ainsi qu'une grande quantité de munitions, dont 453 Kalach AK47, 32 lance-roquettes antichar, 43 Caisses de munitions en tous genres, des gilets pare balles pour les militaires et l'équivalent plus léger pour dozos, appelé gris-gris. Pour ceux qui n'ont pas bénéficié de la formation militaire, des machettes et couteaux en grand nombre. Mais comme l'ami en question est également un cadre du RDR, le parti de Ouattara, il faut un peu plus d'arguments pour isoler Soro. Alors, pour atteindre l'ex-dauphin du régime, la méthode forte a été employée hier; Anne Oulotto, notre bulldozériste nationale pourra à nouveau exercer ses immenses talents de conductrice d'engin! Car, selon le communiqué lu à l'issue du conseil des ministres de mercredi 7 juin, une somptueuse demeure de Bouaké, - construite sur un terrain de l'état, sans autorisation en bonne et due forme -, devrait être démolie, pour que l'état puisse récupérer son bien! Les parcelles incriminées sont celles de la propriété de Soro Guillaume, Président de l'Assemblée nationale ! Bruno Koné précise bien que le Président lui-même a demandé que des poursuites judiciaires soient engagées à l'encontre de ceux qui posent des actes illégaux au détriment de l’Etat et de l’intérêt public!

Mais Bouaké reste bien Bouaké la rebelle, celle qui ne rentre pas dans le rang ! Les agents contractuels du CHU de la ville, n'ayant été payés depuis quatre mois, ont appelé à un mouvement de grève, et ce dès demain. Après l’internationale mutiniste, les agents hospitaliers font entendre leur voix. Gageons que le couplet et le refrain précédemment chantés par les démobilisés -qui n'ont pas encore eu la totalité de leurs gains-, les enseignants et autres fonctionnaires laissés sur le carreau, les victimes de l'agro-business, va reprendre avant l'été, agrémenté de quelques couplets supplémentaires! Les damnés de la terre, les vrais, ceux qui manifestent les mains nues et sans kalach ou machette, donneront de la voix, juste pour réclamer leur dû !

Ouattara en bon Père de la nation, en réconciliateur, en soutien de la veuve et de l'orphelin, vient, dans un geste de bonté à nul autre pareil, de libérer l'ancien ministre Wé Hubert Oulaï. Pour notre philanthrope, c'est l'arbre à mettre en avant, à raconter en long, large et en travers à son nouveau référent, le jeune cadre dynamique Emmanuel Macron, en prenant bien soin de cacher le reste de la forêt, cette forêt de l'Ouest qui demeure l'antre des Burkinabés et autres sujets d'Afrique de l'Ouest qui se sont accaparés les terres et les maisons...

Comme nous l'avons constaté la semaine passée, à La Haye, du fait du stress, lié au refus du président Gbagbo de quitter le pouvoir, de la violence de son armée, le témoin hollandais à la barre de la CPI, expert en ADN, nous avait révélé que le sang coulant dans les veines des 7 dames d'Abobo, victimes des corps habillés de Laurent Gbagbo, n'était pas d'origine humaine. Ces victimes qui ont disparu dans une troisième dimension, puisqu'on n'a pas retrouvé leurs sépultures, ont eu leur sang changé en sang de bovins !

A cause des mauvais résultats économiques, liés à la mauvaise gouvernance d'une Côte d'Ivoire mal gérée, le meilleur économiste, choisi et trié sur le volet par la France, n'a pu inverser la courbe. Depuis l'arrestation de Gbagbo et l'avènement de l'ère glorieuse de l'empereur de Kong, les fèves de chocolat ne se vendent pas, elles pourrissent, stockées dans les hangars et les ports ivoiriens. L'économie ivoirienne suspendue aux bénéfices générés par le commerce du café -cacao, a mis en danger l'économie du pays nous a encore révélé le Grand économiste, la semaine dernière; heureusement que les primes payées aux rebelles grâce à la générosité du roi du Maroc, aux eurobonds et autres emprunts, a pu être honoré. La première dame est allée consoler les familles de ses escorte’boys d’élite engloutis par une mer d'Assinie, qui pourtant était d'huile...
Oui, ce soir, tout semble calme. Plus que quelques heures avant le départ, le préfet astique une dernière fois son costume d'apparat, vérifie ses boulons, -pardon ses boutons-, son épouse prépare un petit pagne cadeau pour Madame Macron, tandis que sous leurs fenêtres, se déroule un exercice militaire à grandeur nature : un navire transportant des hydrocarbures en provenance du Nigeria et un chalutier ivoirien sont entrés en collision. Cinq cent tonnes d’hydrocarbures se sont échappées dans la mer. Mais que l'on se rassure, la ministre de la salubrité publique, de l’Environnement et du Développement durable a pris les choses en main : "Le Gouvernement tient à rassurer l’opinion nationale et internationale que les moyens matériels ont été déployés et le Comité National de lutte est à pied d’œuvre pour circonscrire le sinistre".

Dans quelques heures, le couple "people " fermera sa villa d'Assinie pour monter à bord de l'un des dix engins de la Magellan Airlines; le père de la nation et son épouse glamour pourront affirmer en croisant les doigts, qu'ils sont soulagés de laisser un pays en bonnes mains, que le niveau de sécurité de leur chère Côte d'Ivoire est en train de retrouver son niveau de sécurité normal, celui de la Suisse !

Shlomit Abel, 9 juin 2017


 

LynxTogo

Top Desktop version