LynxTogo.info

  • Catégorie : Politique
  • Affichages : 720

Togo : Ni figues, ni raisins : L’éternelle hypocrisie de la « soit » disant communauté internationale [ Par Camus Ali]

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

D’un côté un bourreau, et de l’autre les victimes donc le peuple togolais. Depuis cinquante ans qu’elles caressent la famille Gnassingbé dans le sens du poil, les ambassades européennes accréditées à Lomé sont devenues les vrais piliers de la longévité des Gnassingbé au pouvoir. En chœur, elles viennent solidairement de pondre un communiqué. Le communiqué à première vue avec un style plat sinon creux dit et ne dit rien en même temps. Il est question de : « respecter les engagements pris dans le cadre de la préparation et du déroulement des premières séances du dialogue, à dépasser les positions de principe et à s'engager sans délai, dans l'intérêt de tous les Togolais, dans une discussion de fond sur les questions constitutionnelles et électorales, afin de parvenir à un accord sur les réformes dans le respect de l'État de droit et des dispositions légales et constitutionnelles en vigueur » Quel engagements ? Quelle discussion de fond quand toutes déjà entamées butent sur l’ogre Faure Gnassingbé qui refuse d’entendre raison que, trois mandats sont de trop et qu’il ne peut plus rien donner ? Quelle questions constitutionnelles et électorales quand sous les yeux desdites ambassades, Faure Gnassingbé n’a rien respecter sans qu’elles ne lèvent le petit doigt ? Ici, il faut aussi mettre les opposants comme le clergé togolais dans la même tasse. On se rappelle que Mgr Nicodème Barrigah fut le premier à arpenter les marches pieds de l’ambassade de France à Lomé pour aller chercher une soi-disant médaille de la Légion d’honneur alors, qu’il n’avait même pas fini le travail à la CVJR. Les opposants toujours prompts à aller soulever des verres de whisky et de vin lors des diners de gala dans lesdites ambassades sont désormais devant les faits. Les Etats n’ont pas d’amis mais des intérêts. Vincent Bolloré que Faure Gnassingbé aurait donné tout au point d’ajouter sa maman si le Gaulois le voulait, est pour le moment l’homme des blancs. A l’opposition dans son ensemble d’exiger que les ambassades qui ont pondu ce communiqué de leur éclaircir ce qu’elles veulent au juste dire. Trop lourd à comprendre! La même stratégie fut appliquée en Iran du Shah quand l’Occident voulait lâcher le roi. Un lugubre ambassadeur américain viendra lui dire de mater la révolution tout en lui disant de respecter les droits de l’homme. Vivement que, l’opposition togolaise grandisse et sache lire entre les lignes surtout quand, elles sont écrites par les chancelleries Occidentales….donc des colons !

Camus Ali

lynx.info


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

LynxTogo

Top Desktop version