LynxTogo.info

De qui se moque Emmanuel Macron? Quand le Togo est réduit au rang d’une porte-parole du ministère des Affaires étrangères [Par Camus Ali]

Des morts et des blessés. Des biens détruits et des enfants psychologiquement traumatisés à vie. Pour moins que ça, dans la Côte d’Ivoire sous Laurent Gbagbo l’Elysée avait parlé de fosses communes à Yopougon. Au Togo, la France semble depuis avoir choisi son camp. Son camp ici est l’ami de Bolloré donc la famille Gnassingbé. Cette amitié à ne plus conter dure depuis le général De Gaule, ensuite Pompidou pour chuter sur Valérie Giscard d’Estaing. François Mitterrand fera de la famille Gnassingbé son chouchou paradant avec le dictateur Eyadema sur les rues de Lomé lors du défilé marquant son arrivée au pouvoir. Jacques Chirac y veillera personnellement afin que, ne tombe un seul cheveu des Gnassingbé. Nicolas Sarkozy finira par adouber la même famille. Pour François Hollande, c’est la seule qui puisse tenir les cordes financières françaises sous les tropiques. Emanuel Macron y vois au petit Gnassingbé un sage. Dans le jargon diplomatique, il casse bien les pieds de ses concitoyens pour que vive Vincent Bolloré. Grosso modo, en cinquante-deux ans de règne d’une seule famille, huit différents présidents se sont succédés en France. Le Togo est resté avec la même famille Gnassingbé. Une petite secrétaire dite porte-parole du ministère des Affaires étrangères pour les pays tropicaux peut passer à la manœuvre habituelle : « La France suit avec préoccupation la situation. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes, notamment à Lomé et Sokodé. Nous appelons les parties à l'apaisement et à entamer un dialogue » glapit Agnès Romatet-Espagne. Quant au site de la propagande www.republicoftogo.com il semble avoir vu du côté où se trouve Paris. Histoire d’équilibrer la balance : « Les violences se sont poursuivies jeudi, mais avec moins d’intensité que la veille. Plusieurs personnes ont été tuées par des tirs de la police, mais aussi de manifestants armés ». Lors du dialogue, (Pouvoir et opposition) les affidés du monstre tapis au palais de la Marina peuvent surfer sur la parité des crimes. C’est ce qu’ils appellent en chœur mettre le Togo au rythme des pays émergents. Ambiance !

Camus Ali

Lynx.info


 

 
 

LynxTogo

Top Desktop version