LynxTogo.info

Togo. 26 mai 2010- 26 mai 2017: L’UFC porte seule la croix sept ans après ! [ Par Taffa Biassi]

Tout choix a un prix. L’Union des forces de changement (UFC) paie actuellement les pots cassés par sa signature de l’accord RPT/UFC un 26 mai 2010. Certes, cet accord a fait baisser d’un cran la tension sur le front politique et a engendré une relative accalmie dans le pays mais, il a créé des problèmes à l’UFC. Sept ans après ledit accord que d’aucuns avaient qualifié d’historique à l’époque, le parti de Gilchrist Olympio n’est plus que l’ombre de lui-même. Non seulement, il a perdu beaucoup de ses cadres, les plus dynamiques d’ailleurs, mais aussi il ne représente plus grand-chose dans le landerneau politique national. L’UFC qui se retrouve aujourd’hui avec deux ministres dans le gouvernement Klassou et le même nombre de députés, a perdu tellement de plumes qu’à Lomé, la seule invocation de son nom fait hérisser les cheveux de plusieurs militants de l’opposition, les conducteurs de taxi-moto notamment.

Entre-temps, en 2012, le Rassemblement du Peuple Togolais (RPT) avec qui l’UFC avait signé l’accord en 2010, a été dissout pour être remplacé par l’Union pour la République (UNIR). Aussi bizarre que cela puisse paraître, c’est l’UFC qui porte la croix pendant que l’autre parti UNIR s’en sort confortablement. Des deux, il fallait qu’un se sacrifie et c’est bien l’UFC qui ne peut plus soulever les foules comme hier et est reléguée aujourd’hui dans la catégorie poids plume de la politique togolaise. La fin d’une belle époque même si celle-ci était faite d’affrontements et de tension permanente.

Taffa Biassi, Lynx.info

LynxTogo

Top Desktop version