LynxTogo.info

Dr Frank-Walter Steinmeier : Celui qui a adoubé la dictature togolaise, élu président de l’Allemagne [ Par Camus Ali]

Le commandant François Aklesso Boko, alors ministre de la sécurité du Togo se rappellera toujours. Sans son l'intervention in extremis de son collègue ministre allemand des Affaires Etrangères, Josker Fischer, il aurait connu le même sort que, les quatre cent morts que l’Onu a compté après la prise du pouvoir dans le sang par Faure Gnassingbé en 2005. Josker Fischer parti avec l’échec des Verts, son parti, le Dr Frank-Walter Steinmeier sera nommé dans une coalition (CDU-SPD) ministre des Affaires Etrangères. Sous les tropiques, les soudards de Faure Gnassingbé relevaient encore les débris et lambeaux après le caillassage de ce qui reste de l’institut Goethe, vitrine linguistique allemande à Lomé.

Acte 1. Le Dr Steinmeier se transportera à Lomé avec une forte délégation. Il inspecte les ruines de l’institut Goethe et sait qui a ordonné sa mise en débris. Petit geste, il dira que, l’Allemagne portera plainte contre les coupables. Le coupable étant bien, le prince qu’il est venu adouber. Depuis, aucune plainte n’est venu inquiéter ceux qui ont mis l’institut en cendres. Mieux, dès son retour en Allemagne, il facilitera un séjour de Faure Gnassingbé en Allemagne. Merci les intérêts des pays ! Dans le fond comme dans la forme, il ne s’agit plus d’aider à la consolidation de la démocratie. Il s’agit ici de prendre de vulgaires autocrates et d’en faire des hommes de paille au service de L’Europe. Nouvellement élu, lisons ce qu’il pense de la démocratie qui devrait être appliqué chez lui, en Allemagne : « Lorsque les bases (de la démocratie) vacillent il nous faut plus que jamais les soutenir » déclare-t-il dans un tonnerre d’applaudissements, soulignant que la « cohésion de la société » était primordiale « en ces temps tumultueux où le monde semble ne plus tourner rond ». Bien retenir que, ce vœux pieux, n’est pas applicable au Togo et en Afrique. Le pasteur dissident de la RDA communiste Joachim Gauck qui, il succède ne semble pas aussi être un ami des Togolais. C’est en grande pompe qu’il avait reçu en 2016 celui qui, a clouté quatre cent de ses propres concitoyens (chiffre de l'Onu) à l’hôtel Bellevue, résidence des présidents allemands. Vous avez dit chers Togolais que l’Allemagne est un pays démocratique qui respecte le droit à la vie ? Ces officiels vous montrent la voie….

Camus Ali
Lynx.info

 

 

LynxTogo

Top Desktop version