LynxTogo.info

Cette minorité accapareuse, cupide et criminelle en complète possession du pouvoir et de la République [ Par Nicolas Lawson]

BULLETIN DE PRESSE DU 19 OCTOBRE 2017

Notre patrie est abaissée et est en péril. Les institutions en vigueur ont à nouveau jeté le pays dans une confusion chronique et dans l’instabilité politique et sociale. La minorité, favorisée par un pouvoir dégénéré, inconsistant et pervers, a livré nos populations à la misère et notre jeunesse aux désœuvrements et à toutes sortes de forfaits. Le Chef de l’Etat et ses amis ont abandonné la nation aux jeux stériles et tragiques des partisans. Ce qui favorise le saccage de notre économie nationale et la déliquescence de notre société. Ils oublient que l’on n’est pas Chef de l’Etat par droit de naissance, par fraude et par violence. Un Président de la République l’est parce qu’il est désigné par la raison et le sentiment du peuple. Il est ainsi non seulement le Chef de l’Etat mais aussi le guide de la nation et le protecteur du peuple. Pour qu’il puisse porter efficacement une pareille charge, il lui faut la confiance explicite de la nation, de la compassion et de l’humanité.
C’est cette confiance, qui n’a encore jamais existé réellement entre Mr Faure Gnassingbé et le peuple togolais, qui est outrancièrement dénoncée actuellement dans le pays. Ce n’est donc pas une lutte entre le pouvoir et l’opposition. Ce n’est pas non plus un combat d’un intégriste ni d’une communauté quelconque. L’outrance et l’outrecuidance de la minorité sont donc insupportables et périlleuses. Le PRR les dénonce. Il demande au Chef de l’Etat de faire arrêter sans délai les violences des milices et la répression contre les manifestants. Rien ne sera plus comme avant. Comment alors le Chef de l’Etat ne comprend pas que rien de bien ne s’accomplit sans le concours du peuple, dans la justice sociale et dans la paix ? Comment ne réalise-t-il pas qu’on n’est rien à l’extérieur si l’on est méprisé à l’intérieur ou si l’on méprise son peuple ? Que va-t-il chercher à l’extérieur ?

L’espérance de l’immense majorité du peuple togolais aujourd’hui, c’est de voir Mr Faure Gnassingbé et ses amis quitter le pouvoir. Ils ont trop endetté le pays. Ils l’ont ruiné et ont laissé s’y développer la corruption, la misère, le chômage, la débauche, les injustices et le désordre sur une échelle élevée. Tous ces fléaux ont constitué une endémoépidémie dont les conséquences sont les soubresauts sociaux actuels. Ils ont même dénaturé les rapports sociaux, avilit notre peuple et abaissé la patrie. Leurs crimes sont désormais proverbiaux et notoires dans le monde entier. Ils tentent de présenter l’opposition togolaise comme la responsable de cette faillite morale et délictueuse. Mais nous ne sommes pas dupes. La majorité de notre peuple n’acceptera plus une certaine façon d’interpréter les faits, des habiles détours du juridisme et quelques révisions opérées par la voie parlementaire si ce n’est un retour simple à la constitution de 1992.

Il ne sera plus question de laisser la minorité accapareuse, cupide et criminelle en complète possession du pouvoir et de la République. Le gouvernement et l’assemblée nationale doivent être dissouts sans retard. Nous devons mettre en place un nouveau gouvernement de salut public, qui sera en charge du pays et qui devra composer une assemblée constituante pour élaborer un avant-projet de constitution à soumettre au référendum. La CENI sera recomposée tout comme la Cour constitutionnelle. Nous devrons procéder à une réforme de la justice et une réforme entière de notre société. Ce n’est donc pas seulement Mr Faure Gnassingbé, qui doit quitter le pouvoir mais également et surtout la minorité criminelle, qui a pris notre pays en otage.

Le PRR appelle les forces de défense et de sécurité à épouser la cause du peuple car sa voix est la voix de Dieu. Que les partisans se taisent et que le peuple manifeste jusqu’à ce qu’il soit libre et retrouve sa dignité ! Nous en avons assez de la corruption, de la morgue de la minorité, des pillages de nos ressources, des impunités et de la mal gouvernance dans le pays. L’Etat togolais doit avoir à sa tête un garant effectif du destin du pays, des intérêts et de la protection de tous. Cette loi naturelle s’applique pour celui qui a la confiance directe et explicite de la nation. Or les togolais, dont moi-même, nous nous sentons humiliés et abandonnés par celui qui prétend nous diriger. Nous sommes indignés de voir des étrangers venir piller nos ressources nationales et nous dire comment diriger nos vies et nos affaires. Au lieu d’avoir un plein essor de prospérité et un plein progrès social, nous avons un gouvernement, qui déchire notre unité nationale, nous inflige la misère et nous dédaigne. Que Dieu Tout-Puissant assiste le peuple togolais et l’aide à se débarrasser de cette engeance criminelle ! Que la providence nous favorise et nous dégage des dirigeants, qui vont répondre de la destinée de notre nation, en préservant son unité et en assurant la liberté, la dignité et le bien-être des enfants du Togo !       

Nicolas Lawson

 

 

LynxTogo

Top Desktop version