LynxTogo.info

LynxTogo

Agbeyomé Kodjo : L’art de ménager la chèvre et le chou ! [Par Camus Ali]

Il n’est pas à son premier jet. Pratiquement devenu un vigile de Faure Gnassingbé, l’homme sait qu’on ne tire pas sur un parti comme Union pour la République (UNIR) et ne pas subir les foudres doublée d’une diète financière. D’enfant chéri du parti, il connait un temps l’exil en France. Revenu au Togo à la faveur du décès du générallissime Eyadema Gnassingbé en 2005, il est vite jeté en prison comme un vulgaire bandit.

Une fois libre, il passe un temps comme conseiller du député Kpatcha Gnassingbé, inonde les camps militaires de tracts et fini par déposer ses valises aux côtés de Faure Gnassingbé. Score électoral ou mieux, poids politique 0,81 % lors de sa participation aux élections de 2010. Tout un symbole ! Faure Gnassingbé qui a compris qu’il peut utiliser ce plouc qui aime les coups tordus pour « emmerder » son opposition lui facilitera un rapprochement autour de lui. L’homme se frotte les mains et parade lors des visites officielles aux côtés du prince. Adieu les fanfaronnades par médias interposés où l’enfant de Tokpli disait qu’il ira immédiatement Kpatcha Gnassingbé. Adieu les salves guerrières sur les plages de Lomé aux côtés du FRAC, donc du peuple. Adieu les menteries déversées sur une population paralysée et qui a fini par accepter la fatalité comme une norme. Sentant désormais cette population à bout de souffle face à un pouvoir dont la gouvernance est caractérisée par la gabegie, le pillage, la corruption, la suffisance, l’impunité, l’ancien premier ministre du tyran défunt a choisi l’équilibrisme…comme il sait bien le faire.

Pêle-mêle, il lance sans convaincre : « L’absence d’explication préalable des autorités sur les raisons d’une telle décision, qui forcément renchérit le coût de la vie face à un pouvoir d’achat qui est à la peine depuis des mois » fulmine-t-il. Si on comprend bien, Faure Gnassingbé et son appareil de propagande devraient d’abord dire à un peuple qui a faim qu’il augmentera le prix de l’essence et que, ces derniers devraient apprendre à faire avec. Non content, il distille son savoir-faire au moment où de pauvres parents enterrent le martyr Aladi Nadjinoudine, atteint par une balle mardi à Agoè Zongo, un quartier dans les périphéries de Lomé, lors de la manifestation contre la hausse des prix du carburant: « Exaspérations des populations dans la conduite des politiques publiques et à traduire factuellement, le vœu exprimé par le Chef de l’Etat de faire de ce quinquennat un mandat social, pour le bonheur et la prospérité partagée de l’ensemble du peuple togolais ». Quand on sait que, le pouvoir de Faure Gnassingbé n’a pas daigné savoir les contours de sa villa sise à la cité de l’OUA et qu’il ait pu la revendre à des centaines de millions comparé à certains anciens ministres qui devraient rendre les leurs, on comprend aisément ce virage à 180 degré en faveur du prince…

Camus Ali
Lynx.info


 

 

LynxTogo

Top Desktop version